La Scuderia introduira un nouveau moteur en Formule 1 en 2021.

Suite à l'intervention de la FIA en 2019, le moteur V6 hybride de Ferrari a perdu de sa superbe. En conséquence, la saison 2020 du Cheval Cabré a été catastrophique. Du côté de Maranello, une réponse est attendue avec impatience. Et cette réponse devrait arriver sous la forme d'un toute nouvelle unité de puissance, sobrement baptisée "Superfast" en interne.

Sous la direction d'Enrico Gualtieri, les ingénieurs de la Rossa travaillent activement sur le nouveau moteur de la SF21, future monoplace de Formule 1. Si la Scuderia est partie d'une feuille blanche, l'architecture de la section hybride demeure inchangée. La turbine et le compresseur resteront proches l'un de l'autre.

En parallèle, la Scuderia développe une version 2022 de ces deux éléments, ceux-ci seraient alors séparés mais rien n'indique si ce projet, testé sous la direction de Wolf Zimmermann, atterrira dans le futur moteur V6 de la firme. En compagnie d'AvL, une société collaborant depuis des années avec le Cheval Cabré dans le développement de ses moteurs, l'Allemand a pour mission de rechercher et d'introduire des solutions innovantes en catégorie reine.

Cependant, le département de Gualtieri pourrait anticiper l'introduction de la culasse "Superfast", conçue pour l'unité de puissance 2022, afin d'obtenir une plus grande "pulvérisation" du carburant et une pression plus élevée dans la chambre de combustion.

Moteur V6 Ferrari F1

Le succès du futur moteur de Ferrari ne se joue pas seulement sur la conception de la couronne du piston, des conduits d'admission ou des arbres à cames mais aussi sur les matériaux et les nouveaux alliages qui devront garantir une haute fiabilité avec l'augmentation des performances.

Bien que la règlementation précise qu'elle peut être retirée dès 2021, Ferrari ne renoncera pas encore à sa soupape de décharge. Les problèmes de fiabilité des échappements "étroits" semblent avoir été résolus mais la nouvelle boîte de vitesses affinera davantage la taille de la monoplace et les échappements devront se loger dans un espace encore plus restreint.

Le système de refroidissement a également été révisé pour réduire la traînée causée par les radiateurs disposés en sandwich qui pénalisaient l'efficacité aérodynamique de la SF1000. Ainsi, la SF21 devrait atteindre plus facilement une bonne vitesse de pointe.

Comme l'avait annoncé Motorsport.com, le nouveau groupe propulseur de Ferrari sera doté d'une turbine légèrement plus petite que celle utilisée en 2020 pour améliorer la charge électrique. L'idée est de disposer d'un ERS plus efficace afin que les quelques 160 ch du MGU-K puissent être utilisés plus longtemps sur un tour. Les stratégies de gestion de l'hybride vont donc changer pour tenter de combler l'écart de puissance avec Mercedes.