Selon certaines estimations, la 250 GTO de Ferrari a atteint un tel niveau de rareté que le prochain exemplaire à être vendu pourrait franchir la barre des 100 millions d'euros ! Votre budget est serré ? C'est tout à fait compréhensible, vous pouvez alors vous contenter du volant de la 250 GTO. Après tout, il ne coûte que 1 million d'euros.

Est-il possible de justifier un tel prix ? Il est important de préciser que ce volant n'est pas une simple pièce de rechange, c'est un véritable objet de collection, comme le précise l'auteur de l'annonce sur le forum de FerrariChat

Le volant provient de la Ferrari 250 GTO au numéro de châssis 3851GT, une voiture endommagée vendue pour plus de 30 millions de dollars ! L'histoire de ce châssis débute en 1962. Le 7 octobre de cette même année se tenait la Coupe du Salon, sur l'Autodrome de Linas-Montlhéry. La 250 GTO en question était pilotée par Henri Oreiller. Cet ancien skieur médaillé d'or aux Jeux Olympiques et vétéran de la Seconde Guerre mondiale a quitté la route précipitamment lorsque l'un de ses pneumatiques a éclaté à plus de 150 km/h. Il n'a pas survécu à l'accident.

Galerie: Ferrari 250 GTO de 1962

Dans les commentaires de l'annonce, certains suggèrent de réunir le volant et la voiture, ce qui semble logique à première vue. Mais d'un autre côté, compte tenu de l'ancienneté de la pièce et de l'histoire derrière la voiture et son pilote, ce volant pourrait même être considéré comme l'un des plus grands objets de collection du monde de l'automobile ! Difficile de mettre un prix dessus, donc.

Et vous, qu'en pensez-vous ? Un million d'euros pour le volant d'une 250 GTO, est-ce déraisonnable ? Après tout, cela ne pourrait représenter que 1% de la valeur totale de la voiture !