Le pilote de la Ferrari Driver Academy entame sa deuxième saison en Formule 2.

Après un baptême du feu compliqué en Formule 2, Marcus Armstrong quitte ART et rejoint une autre structure française. Alors que la manche d'ouverture de la saison 2021 approche à grands pas, le Néozélandais, membre de la Ferrari Driver Academy, sera sur la grille de départ au volant d'une DAMS. 

L'équipe française jouit d'une grande expérience en Formule 2 puisqu'elle est l'une des rares à avoir pris part à toutes les courses disputées depuis la fondation de la discipline, en 2005 [le championnat s'appelait alors GP2, ndlr]. Ainsi, Armstrong espère rejoindre la liste des 20 pilotes anciennement passés par DAMS et ayant décroché un volant en Formule 1.

"Je suis très heureux de rejoindre DAMS, cela fait longtemps que nous étions intéressés par l'idée de travailler ensemble", se réjouit Armstrong. "La Formule 2 est un championnat très compétitif. Avec huit épreuves seulement , il est important de bien débuter dans une équipe expérimentée et qui a l'habitude de gagner."

Soutenu par Ferrari depuis 2017, le parcours d'Armstrong dans les formules de promotion a été studieux, avec notamment un titre en Formule 4 Italie et une deuxième place en Formule 3, en 2019. L'accession à la Formule 2 n'a pas été facile pour le Néozélandais, terminant à la 13e place du classement général et ayant été bien souvent devancé par son équipier, Christian Lundgaard.

Au sein d'un peloton de plus en plus resserré, et d'une académie Ferrari de plus en plus fournie, Armstrong pourra compter sur l'expérience acquise l'an passé pour entretenir ses rêves de titre dans l'antichambre de la Formule 1.

"DAMS a une histoire impressionnante, surtout en GP2 et en F2, c'est l'une des meilleures équipes", poursuit-il. "Dès que je suis arrivé, j'ai vu que DAMS faisait ressortir le meilleur des gens et que l'équipe avait les ressources nécessaires pour me donner exactement ce dont j'ai besoin. Nous visons le titre."

"Nous avons discuté du fait que je ne souhaite pas finir deuxième et ils ont accepté parce qu'ils ont exactement les mêmes objectifs. Face à une compétition aussi féroce, ce ne sera pas facile mais je pense qu'en étant dans le bon environnement avec une équipe formidable, je suis capable de faire de très belles choses."

Le nom du futur équipier d'Armstrong n'est pas encore connu alors que le pilote s'apprête à effectuer sa première sortie au volant d'une Formule 1 la semaine prochaine, sur le circuit de Fiorano, en compagnie de Ferrari.

"Nous sommes très heureux d'accueillir Marcus au sein de DAMS", ajoutent Gregory et Olivier Driot, copropriétaires de l'équipe. "Nous suivons sa carrière depuis plusieurs années, nous sommes donc heureux de pouvoir enfin unir nos forces pour cette saison. 2021 sera une année importante pour nous. Au vu du parcours de Marcus, gagner les deux titres est notre objectif principal."

"C'est la deuxième année de Marcus en Formule 2 et il a de grands objectifs, tout comme DAMS. Nous avons remporté le titre des équipes en 2019 et nous aimerions revenir au sommet."