Le Cheval Cabré s'illustre en catégorie GTLM.

Dimanche a eu lieu le Pole Award 100, la course déterminant la grille de départ des 24 Heures de Daytona. Les trois Ferrari 488 GTE engagées pour la manche d'ouverture de la saison 2021 du WeatherTech SportsCar Championship ont connu des fortunes diverses.

GT Le Mans

Dans la classe GTLM, la seule Ferrari 488 GTE en lice a bien performé. Au volant lors du départ, Alessandro Pier Guidi a rallongé son premier relais, permettant à Risi Competizione de se rapprocher de la tête de la course. 

Cependant, un tête à queue malheureux lors du changement de pilote a repoussé l'équipage au milieu du classement. James Calado a cravaché pour remonter et s'offre la quatrième place au drapeau à damier. 

"Nous sommes allés jusqu'à la limite absolue, la voiture était à son maximum", commente Calado. "Je pense que les autres cachent encore leur jeu donc je ne suis pas certain du résultat de la course. C'est bon d'être de retour ici, à Daytona. Évidemment, sans les fans, c'est dommage. J'espère que ce sera une bonne course."

GT Daytona

Le départ sur piste humide n'a pas avantagé les pilotes Ferrari en GTD. Simon Mann et Brett Curtis ont perdu plusieurs positions lors de la première partie de la course jusqu'à ce que la situation ne dégénère pour la Ferrari #21 d'AF Corse.

24 Heures de Daytona 2021

Nicklas Nielsen a été victime d'une crevaison et a perdu quatre tours sur le peloton de tête. L'équipage, également composé de Mann, Matteo Cressoni et Daniel Serra, s'élancera en 42e position, antépénultième dans la catégorie GTD. De son côté, la Ferrari #63 de la Scuderia Corsa se classe 8e des GTD et 34e sur la grille de départ.

"C'était des conditions très délicates, nous sommes partis en slicks sur une piste humide", déplore Nielsen. "Mais j'avais fait quelques tours au warm-up dans des conditions plus ou moins identiques. Nous allons tirer énormément d'informations des essais et des qualifications avant le départ des 24 Heures."

En ce début de semaine, les pilotes auront un peu de répit avant de s'attaquer aux choses sérieuses : les moteurs vrombiront de nouveau le jeudi 28 janvier, lors des premiers essais libres des 24 Heures de Daytona.