La carrière "post-Ferrari" de Gerhard Berger, Rubens Barrichello et Giancarlo Fisichella.

Depuis 1950 et la création du Championnat du monde de Formule 1, plus de 70 pilotes ont eu l'honneur de rouler pour la Scuderia Ferrari. Parmi ces pilotes, on trouve des légendes du sport automobile : Juan Manuel Fangio, Niki Lauda ou Michael Schumacher, pour ne citer qu'eux. 

En revanche, le Cheval Cabré a également accueilli des pilotes au palmarès plus modeste, dont l'après-carrière demeure inconnue pour la plupart des fans. Après être revenu sur le parcours d'Eddie Irvine, Mika Salo et Luca Badoer, FerrariChat.fr s'attaque désormais à trois autres pilotes anciennement passés par Ferrari !

Gerhard Berger

Gerhard Berger est l'un des très rares pilotes de Formule 1 à avoir rejoint la Scuderia Ferrari à deux occasions différentes ! De 1987 à 1989 et de 1993 à 1995, l'Autrichien a participé à 96 Grands Prix en rouge pour cinq victoires.

Son départ de la Formule 1, en 1997, a également été synonyme d'arrêt de la course. Mais très vite, Berger est réapparu dans les paddocks de la catégorie reine, tout d'abord comme directeur du département compétition de BMW, au début des années 2000, puis en tant que copropriétaire de l'écurie Toro Rosso, de 2006 à 2008. C'est d'ailleurs Berger qui a été invité à soulever le trophée offert à l'équipe italienne lors de la victoire de Sebastian Vettel à Monza, en 2008.

Depuis 2017, Berger est le président d'ITR, le promoteur du DTM, le championnat allemand de voitures de tourisme.

Gerhard Berger
Gerhard Berger, Sebastian Vettel

Rubens Barrichello

L'ancien pilote Ferrari, et également ancien recordman du nombre de départs en Formule 1, a connu une après-carrière aussi longue que son aventure en catégorie reine. Et celle-ci n'est toujours pas terminée ! Après avoir quitté la Formule 1, à la fin de la saison 2011, Barrichello s'est exilé aux États-Unis pendant un an, ayant participé au championnat d'IndyCar au sein de l'équipe KV Racing Technology.

Rubens Barrichello

Après cette pige, le Brésilien est retourné dans son pays natal. Depuis 2013, Barrichello participe chaque année au Stock Car Brasil. Un championnat qu'il remporte en 2014, son premier titre depuis la Formule 3 britannique... en 1991 !

Le pilote s'est également illustré en endurance. En 2016, il termine 2e des 24 Heures de Daytona, accompagné des frères Ricky et Jordan Taylor ainsi que de Max Angelelli. L'unique participation de Barrichello aux 24 Heures du Mans remonte à 2017, dans une Dallara P217 de LPM2 engagée par Racing Team Nederland. Dans la Sarthe, Barrichello et ses équipiers Jan Lammers et Frits van Eerd ont terminé 13e.

Eduardo Barrichello, son fils, mène également une carrière de pilote. Le Brésilien âgé de 19 ans a été sacré vice-champion de USF2000, la version américaine de la Formule Ford, l'an dernier.

Giancarlo Fisichella

Appelé en urgence par la Scuderia en remplacement de Luca Badoer, les cinq Grands Prix de Giancarlo Fisichella chez Ferrari ont également été ses derniers en catégorie reine, l'Italien prenant sa retraite au soir de la saison 2009.

Depuis, Fisichella s'est redirigé en endurance sans quitter le giron Ferrari. Pour sa première saison en Le Mans Series, en 2010, il échoue à la deuxième place du classement général. La saison suivante, il remporte le titre, puis les 24 Heures du Mans en 2012, à bord de la Ferrari 458 Italia.

Giancarlo Fisichella
Toni Vilander, Gianmaria Bruni, Giancarlo Fisichella

Un nouveau titre dans la Sarthe suit, en 2014. Au soir de la saison 2017, Fisichella quitte la catégorie GTE Pro et s'engage en GTE Am. Une deuxième place aux 24 Heures du Mans 2017 est, pour l'heure, son meilleur résultat dans cette catégorie.

L'Italien a également participé à plusieurs épreuves d'endurance aux États-Unis. Avec AF Corse puis Risi Competizione, Fisichella a terminé 3e des 24 Heures de Daytona 2017 et 2e puis 3e des 12 Heures de Sebring en 2015 et 2017. Il est double vainqueur de Petit Le Mans, épreuve de 1600 km disputée sur le circuit d'Atlanta.