Que nous réservent les prochaines saisons du WEC ?

50 ans après son départ de la catégorie reine de l'Endurance, Ferrari fera son grand retour en 2023. En accord avec le nouveau règlement instauré en Championnat du monde d'endurance (WEC), le constructeur italien produira une Hypercar qui affrontera notamment les prototypes LMDh d'Audi et de Porsche.

Mais qu'est-ce qu'une Hypercar ? Qu'est-ce que le LMDh ? Pour le savoir, il vous suffit tout simplement de vous plonger dans la lecture de cet article !

Le Mans Hypercar (LMH)

Pensé dès 2018, le LMH remplace la catégorie LMP1, soit les voitures les plus rapides que l'on peut observer en endurance. Les constructeurs en Hypercar ont un choix libre en matière de châssis, de carrosserie et d'unité de puissance. Le moteur peut être atmosphérique ou turbocompressé et la présence d'un système hybride n'est pas obligatoire.

Concernant le châssis, il est possible d'engager une version "course" d'une hypercar conçue pour la route. C'est notamment le cas de Toyota, qui base son modèle de compétition sur son concept-car GR Super Sport Concept.

Les caractéristiques techniques du LMH

  • Longueur max. : 5000 mm
  • Largeur max. : 2000 mm
  • Empattement max. : 3150 mm
  • Poids min. : 1030 kg
  • Poids moteur min. : 165 kg
  • Puissance moteur max. : 784 ch (585 kW)

Au Mans, théâtre des 24 Heures, le temps au tour moyen du circuit devrait graviter autour de 3:30, une quinzaine de secondes plus lent que les derniers prototypes LMP1. Dès 2021, Toyota et Glickenhaus participeront en LMH. ByKolles, Peugeot et Ferrari les rejoindront lors des deux saisons suivantes.

Le Mans Hypercar LMH

Le Mans Daytona hybrid (LMDh)

La catégorie LMDh est le prolongement du rapprochement vu entre l'ACO et l'IMSA, aux États-Unis, ces dernières années. Celle-ci permettra aux monoplaces de concourir dans les deux championnats. 

Contrairement au LMH, le LMDh utilisera un châssis standardisé, qui sera issu d'un prototype LMP2 actuel. Le système hybride, obligatoire, est également standard. En revanche, les constructeurs bénéficieront d'un choix libre concernant la partie thermique du moteur. Le poids minimum est fixé à 1030 kg. La puissance des futurs prototypes LMDh devrait avoisiner 680 ch (500 kW).

Pour l'heure, trois constructeurs ont confirmé leur engagement en LMDh, tous en 2023. Cette saison marquera le retour d'Audi et Porsche au premier plan. Et Honda s'engagera via Acura, sa division haut de gamme.