Après un rapide passage dans l'antre de Ferrari, sur le circuit de Fiorano, Maserati reste dans la région d'Émilie-Romagne et ne se déplace que de quelques kilomètres. Dans un post publié sur la page Facebook du constructeur, le Trident a donné un peu de temps de piste à sa supercar MC20 lors d'une séance d'essai sur le circuit de Modène.

Bien que nous connaissons d'ores et déjà les lignes du futur modèle de production, la Maserati MC20 conserve une robe camouflage, portée depuis le mois de janvier. En revanche, cela est loin d'être surprenant. La supercar italienne ne sera mise en vente que dans quelques mois, ce qui laisse encore le temps au constructeur de peaufiner certains aspects de la MC20, dont les différents systèmes électroniques et le réglage des suspensions, avant de passer à la phase de production.

Galerie: La Maserati MC20 en essai à Modène

Pour rester dans le domaine technique, la MC20 sera équipée du nouveau moteur Nettuno biturbo de 3,0 litres de la firme, développant une puissance de 621 ch et un couple de 729 Nm. Fabriqué en interne, le processus d'assemblage du bloc est à retrouver en détail dans cet article.

Grâce à une transmission à double embrayage à huit vitesses, la Maserati MC20 peut passer de 0 à 100 km/h en 2,9 secondes seulement. Une utilisation généreuse de la fibre de carbone permet au modèle du Trident de maintenir un poids de 1500 kg. Selon les chiffres avancés par le constructeur, le modèle est capable d'atteindre une vitesse maximale de 323 km/h.

Lorsque le moment de la commercialisation sera venu, dans le courant de l'année, la MC20 sera affichée à un prix de 220'000 €. Et d'après la feuille de route du constructeur italien, une version entièrement électrique ainsi qu'une version cabriolet feront leur apparition en 2022.