Après avoir visité le musée Alfa Romeo d'Arese, le nouveau président-directeur général de la marque au Biscione, Jean-Philippe Imparato, s'est rendu dans deux autres lieux majeurs. Début mars, le Français a passé deux jours au cœur des usines de Cassino, où sont produits les modèles Giulia et Stelvio, et de Pomigliano D'Arco.

Cette visite est avant tout un signe fort pour les employés d'Alfa Romeo qui ont pu aller à la rencontre de celui ayant pour mission de ramener au sommet le constructeur transalpin tout en démontrant les compétences et le savoir-faire des deux pôles italiens en matière de production automobile.

Une visite partagée sur les réseaux sociaux

Comme cela fut le cas au musée Alfa Romeo, le PDG de la firme a résumé sa visite par un message publié sur son compte Twitter.

 

"Une visite et une source d'inspiration dans nos usines Alfa Romeo ultramodernes à Cassino et Pomigliano ces deux derniers jours", commente Imparato. "Il est très impressionnant de voir la passion de nos équipes pour délivrer qualité et innovation à nos clients, actuels et futurs." Un message achevé par le hashtag #ProudlyAlfaRomeo, soit "fièrement Alfa Romeo".

Ce qu'en dit Stellantis

Lors de la première apparition officielle d'Imparato, à l'occasion de la présentation des résultats financiers 2020, Carlos Tavares avait précisé qu'il était "heureux. Je pense qu'il appréciera le défi d'améliorer nos performances sur le marché. C'est une excellente nouvelle", poursuivait le nouveau PDG de Stellantis.

Pour nos lecteurs qui ne sont pas familiers avec le parcours d'Imparato dans l'industrie automobile, le Français a été le pilier de la relance de Peugeot dans les années 2010, en devenant le bras droit de Carlos Tavares chez PSA. Aujourd'hui, il se voit confier l'une des plus grandes responsabilités de Stellantis : remettre la marque au Biscione sur de bons rails.

Galerie: Jean-Philippe Imparato à Cassino et Pomigliano