Alors que ce mois de mars 2021 marque le 100e anniversaire de la naissance de Gianni Agnelli, dirigeant emblématique de Fiat, Ferrari organise une exposition au sein de son musée de Modène. La relation entre Agnelli et le Cheval Cabré a duré plus de cinquante ans, de la fondation de la firme en 1947 à la disparition de l'Avvocato en 2003, en passant par le rachat par Fiat à la fin des années 1960.

L'exposition, intitulée "Gianni Agnelli et Ferrari, l'élégance du mythe", met en lumière la collection de modèles Ferrari sur mesure de l'industriel italien.

Une collection inestimable

L'inauguration de l'exposition a eu lieu le 12 mars sur les réseaux sociaux et le site Internet de Ferrari. Jusqu'au 1er avril, deux visites virtuelles gratuites d'environ 30 minutes sont organisées quotidiennement, en italien et en anglais. Les réservations se font sur le site Internet du musée.

Le garage de l'Avvocato comportait des exemplaires uniques tels que la Ferrari 166 MM, première voiture de route du Cheval Cabré. Lors de sa présentation, en 1948, le modèle a immédiatement frappé Agnelli, lui donnant le doux surnom de "barchetta". Depuis, ce terme est utilisé pour désigner toutes les voitures sans toit ni vitre.

Gianni Agnelli et Ferrari
Ferrari 166 MM (1948)
Gianni Agnelli et Ferrari
Ferrari 212 Inter (1952)

La collection comprend également la Ferrari 212 Inter de 1952 ainsi que le coupé 375 America de 1955, construit en collaboration avec Pininfarina. Pour ce modèle en particulier, Agnelli avait demandé une personnalisation spécifique comprenant notamment un chronographe précieux sur le tableau de bord.

Pour rester au cœur des classiques, la Ferrari 400 Superamerica de 1959 est également exposée au musée. Carrossée par Pininfarina, le modèle a donné une nouvelle approche stylistique au grand tourisme Ferrari. Il y a également la 365 P Speciale de 1966 qui se distingue par son élégante livrée argentée.

Tutte le auto di Gianni Agnelli
Ferrari Testarossa Spider (1986)
Tutte le auto di Gianni Agnelli
Ferrari 360 Speedway (2000)

En remontant dans le temps et dans l'exposition, on découvre la célèbre Testarossa, millésime 1986. Agnelli avait demandé un exemplaire découvert et multicolore : carrosserie argent, capot blanc et intérieur bleu. Une autre icône de la collection est la Ferrari F40, commandée en 1989 dans une version spéciale qui se distingue par le tissu noir des sièges et l'embrayage électronique Valeo.

L'exposition se poursuit avec une "barquette" grise accompagnée de tons bleus et dérivée de la 360 Spider de 2000. Pour la petite histoire, la voiture a été offerte à Luca di Montezemolo comme cadeau de mariage. Le dernier modèle exposé est la Ferrari F2003-GA, monoplace de Formule 1 construite en 2003 et dédiée à Agnelli, décédé le 24 janvier de cette année-là.

Galerie: Exposition "Gianni Agnelli et Ferrari"

Les réactions de John Elkann et Piero Ferrari

"L'exposition relate une rencontre extraordinaire", explique John Elkann, président de Ferrari. "D'une part, nous trouvons les émotions que les plus belles voitures du monde suscitent chez ceux qui aiment conduire, d'autre part l'énorme respect et la passion que mon grand-père [Gianni Agnelli, ndlr] avait pour les voitures de Maranello. Passion qui l'a conduit à rendre spéciale chaque Ferrari qu'il possédait et que nous sommes heureux de partager avec tous les fans."

"Mon père était impressionné par la force et les capacités de Gianni Agnelli", poursuit Piero Ferrari, vice-président de l'entreprise et fils d'Enzo Ferrari. "Il existait entre eux une compréhension naturelle qui s'est consolidée au fil des ans jusqu'à l'accord décisif de 1969, donnant naissance à l'un des partenariats les plus solides du monde de l'automobile. J'étais avec mon père en ce jour historique, où j'ai eu le plaisir de rencontrer l'Avvocato. Dès lors, nous avons senti qu'aux côtés de Fiat, notre entreprise était assurée de prospérer."