Le résumé des trois journées d'essais de présaison.

Ce week-end, la Formule 1 se réveillait doucement de son sommeil avec la tenue des essais de présaison. Sur le circuit de Sakhir, la Scuderia Ferrari a accumulé les kilomètres en piste mais a également connu des pépins techniques... Retour sur les trois jours d'essais de la Rossa.

Jour 1

Vendredi, la Ferrari SF21 a officiellement pris la piste pour la première fois. "Officiellement", car la monoplace avait déjà roulé la veille, pour un shakedown limité à 100 km.

Ayant reçu l'honneur de piloter le premier, la matinée de Charles Leclerc s'est arrêtée brusquement, à dix minutes du drapeau à damier, suite à une alerte décelée sur le nouveau moteur V6 de l'écurie italienne. Une fois le problème réglé, Carlos Sainz a pris le relais l'après-midi. La seule frayeur de l'Espagnol a été un tête-à-queue à la réaccélération au virage 11.

"C'était une bonne journée au niveau de l'adaptation à la voiture", explique Sainz. "Il y a eu une grande préparation pendant l'hiver. Aujourd'hui, je me suis immédiatement senti à l'aise mais en même temps, plus je faisais de tours et mieux j'arrivais à connaître et à comprendre la voiture."

Leclerc signe le 11e temps de la journée (1'33"242, pneus C3 mediums), Sainz le 5e chrono (1'31"919, pneus C3 mediums).

Kilomètres parcourus

  • Charles Leclerc : 319 km (59 tours)
  • Carlos Sainz : 308 km (57 tours)
Ferrari SF21

Jour 2

Inversement des positions au sein de la Scuderia pour la deuxième journée. Samedi, Sainz était le premier à prendre la piste. Le pilote s'est encore fait peur au volant de la Ferrari SF21, cette fois-ci dans le virage 7. Plus impressionnant que la figure de la veille, le tête-à-queue de Sainz a uniquement endommagé les gommes Pirelli que l'Espagnol testait.

L'après-midi, Leclerc a effectué de longs relais avant de se lancer dans une simulation de qualification avec les gommes tendres. Cet effort le place au sein du Top 10.

"C'était bien", lance-t-il. "Nous avons fait beaucoup de tours et nous avons bouclé notre programme sans connaître des problèmes. Il y a eu des simulations de course et quelques tours avec des composés plus tendres. Pour le moment, tout va bien. Mais tout est relatif, on ne sait pas où les autres sont placés donc le jugement est assez difficile."

Sainz signe le 13e temps de la journée (1'33"072, pneus C3 mediums), Leclerc le 6e chrono (1'30"886, pneus C5 tendres).

Kilomètres parcourus

  • Charles Leclerc : 395 km (73 tours)
  • Carlos Sainz : 303 km (56 tours)
Ferrari SF21
Ferrari SF21

Jour 3

Pour le dernier jour, Ferrari s'est concentrée sur les simulations de course. Leclerc a été le premier à prendre la piste et a signé son meilleur temps de la semaine : 1'30"486, en pneus C3 mediums. Sainz a emboîté le pas l'après-midi, d'abord avec une simulation de course puis une simulation de qualification en pneus C4 tendres. Le meilleur temps de l'Espagnol est 1'29"611.

Le programme de Ferrari a été interrompu par un problème technique sur la boîte de vitesses de Sainz, ce dernier étant momentanément bloqué sur le 4e rapport.

Kilomètres parcourus

  • Charles Leclerc : 433 km (80 tours)
  • Carlos Sainz : 428 km (79 tours)

Leclerc signe le 10e temps de la journée (1'30"486, pneus C3 mediums), Sainz le 3e chrono (1'29"611, pneus C4 tendres).

Total

Durant ces trois jours d'essais, la Ferrari SF21 a bouclé 404 tours du circuit de Sakhir, soit un peu plus de 2181 kilomètres. L'écurie italienne a été studieuse puisqu'elle pointe à la troisième place du classement des tours parcourus, derrière Alfa Romeo et AlphaTauri, premières ex-aequo (422).

Pilote Écurie Moteur Jour 1 Jour 2 Jour 3 Tours
Spain Sainz Ferrari 1'31"919  1'33"072  1'29"611  192
Monaco Leclerc Ferrari 1'33"242  1'30"886  1'30"486  212

Les pneus sont classés de C1 à C5, C1 étant la gomme la plus dure et C5 la plus tendre.