Record de régularité pour l'écurie italienne.

Les essais de présaison de Formule 1 viennent de prendre fin. Après avoir fait le bilan de la Scuderia Ferrari, nous passons à une autre équipe munie des moteurs V6 hybrides du Cheval Cabré : Alfa Romeo.

Jour 1

Dans des conditions de piste très difficiles, une tempête de sable a frappé le circuit, l'ensemble des pilotes et des équipes ont souffert lors de la première journée. Sans partir à la faute, Kimi Räikkönen et Antonio Giovinazzi ont enchaîné les tours au volant de la C41, le Finlandais roulant le matin et son équipier l'après-midi.

"Je me sens bien, c'était assez difficile de conduire à certains moments à cause du vent mais c'était pareil pour tout le monde", déplore Räikkönen. Un sentiment partagé par son équipier. "Ce n'était pas facile d'être constant mais je pense que nous avons fait du bon travail", commente Giovinazzi. "Maintenant, nous devons poursuivre nos efforts pour les prochains jours."

Giovinazzi signe le 6e temps de la journée (1'31"945, pneus C3 mediums), Räikkönen le 12e chrono (1'33"320, pneus C3 mediums).

Kilomètres parcourus

  • Kimi Räikkönen : 341 km (63 tours)
  • Antonio Giovinazzi : 368 km (68 tours)

Jour 2

Pour la journée du samedi, Alfa Romeo a fait les choses différemment en alignant un seul pilote uniquement. Giovinazzi a reçu l'honneur de rouler le premier. L'Italien a bouclé 125 tours au cours d'une journée interrompue par plusieurs drapeaux rouges.

La majeure partie du travail d'Alfa Romeo s'est articulée autour des simulations de course. Cependant, le pilote a pu se défouler en toute fin de séance avec plusieurs relais courts et une simulation de qualification l'emmenant dans le Top 5.

"C'était une grosse journée, avec beaucoup de tours", lance l'Italien. "Mais je suis vraiment satisfait de notre travail. Nous avons fait tout ce dont nous avions besoin : des longs relais, des relais avec peu de carburant. Je pense que nous avons une bonne base."

Giovinazzi signe le 5e temps de la journée (1'30"780, pneus C5 tendres), tout juste devant la Ferrari de Charles Leclerc.

Kilomètres parcourus

  • Antonio Giovinazzi : 677 km (125 tours)

Jour 3

Ultime journée, Giovinazzi est remplacé par Räikkönen mais le scénario reste le même : le pilote roule au petit trot le matin et part à la chasse au chrono dans l'après-midi. Contrairement à d'autres écuries, Alfa Romeo a été épargnée par les pépins techniques jusqu'au bout, de quoi permettre à la marque au Biscione de boucler son programme.

"Ce ne sont que des essais, on ne sait pas ce que les autres peuvent cacher", explique le Champion du monde 2007. "En se basant uniquement sur le ressenti, c'est bien mieux que l'an passé. Nous sommes bien plus rapides que nous l'étions fin 2020. Nous verrons bien dans quelques semaines où nous finirons."

Avec 166 tours à son actif, soit la distance de 3 Grands Prix, Räikkönen s'adjuge le 4e meilleur temps du dimanche (1'29"766, pneus C5 tendres).

Kilomètres parcourus

  • Kimi Räikkönen : 898 km (166 tours)
Alfa Romeo C41
Alfa Romeo C41

Total

En trois jours de roulage, Alfa Romeo a accumulé 422 tours du circuit de Sakhir, soit 2284 kilomètres. En excluant AlphaTauri, qui a également bouclé 422 tours, aucune écurie n'est parvenue à faire mieux !

Pilote Écurie Moteur Jour 1 Jour 2 Jour 3 Tours
Finland Räikkönen Alfa Romeo 1'33"320  - 1'29"766  229
Italy Giovinazzi Alfa Romeo 1'31"945  1'30"780  -

193

Les pneus sont classés de C1 à C5, C1 étant la gomme la plus dure et C5 la plus tendre.