Elle n'a été retrouvée que 16 ans plus tard, mais l'histoire ne s'arrête pas là.

En 2003, Paolo Provenzi, son frère et son père achètent une magnifique Ferrari F50. Quelques semaines après son achat, cette Ferrari F50 datant de 1996 est volée dans le parking de l'hôtel Donatello situé à Imola. Cela représente une grosse perte pour les trois propriétaires que l'assurance n'a pas voulu rembourser. 

Cette Ferrari n'a plus jamais été retrouvée, elle s'est volatilisée dans la nature. Il aura fallu attendre décembre 2019 pour que les policiers retrouvent sa trace par hasard. Cette année-là, elle avait été vendue par un canadien à un client américain. La voiture lui a été envoyée, mais elle a attiré l'attention des douaniers car sa plaque contenant le numéro VIN était fixée par des rivets qui n'étaient pas d'origine. 

Les douaniers américains du port Peace Bridge à Buffalo (New York) ont alors contacté Ferrari qui leur a indiqué que la voiture en question avait été volée plusieurs années en arrière. Curieusement, Mohamed Alsaloussi, le nouveau propriétaire de cette Ferrari, l'avait achetée en septembre 2019 à un vendeur canadien dans les règles de l'art. Il l'a payée près d'un million d'euros et dispose de tous les documents prouvant que le véhicule lui appartient dorénavant. 

Les Italiens sont eux aussi et jusqu'à preuve du contraire propriétaires de cette Ferrari F50. La justice américaine a été saisie pour déterminer à qui appartient vraiment ce véhicule. Les policiers doivent aussi remonter ses traces et tenter de comprendre comment une supercar de cette valeur et de cette rareté a réussi à quitter l'Italie pour rejoindre le Canada en passant sous les radars. Il se dit également qu'elle a sommeillé quelques années au Japon avant de rejoindre l'Amérique : drôle d'histoire. 

"Ce n'est que récemment que nous avons découvert l'existence de l'autre demandeur. Nous nous posons de nombreuses questions sur les faits et les circonstances entourant la vente et le vol allégués de 2003. Si l'autre demandeur comparaît dans cette affaire, nous avons l'intention de procéder à une enquête très approfondie. les faits et les circonstances entourant sa réclamation. Nous attendons avec impatience le dépôt de cette action et attendons avec impatience de résoudre cette question.", a déclaré Richard O'Neill, avocat de Mohamed Alsaloussi.