Les pilotes de la Ferrari Driver Academy vont prendre part à leur deuxième saison de Formule 2.

Depuis sa fondation sous le nom de GP2, en 2005, la Formule 2 a servi de rampe d'accès à la Formule 1 pour de nombreux jeunes talents. Les derniers en date à rejoindre la catégorie reine sont Yuki Tsunoda, Nikita Mazepin et Mick Schumacher, détenteur du titre.

Le fils du septuple Champion du monde évolue au sein de l'équipe Haas mais continue d'être soutenu par Ferrari, dans le cadre du programme Ferrari Driver Academy. Cette année, le Cheval Cabré supervise la progression de deux de ses membres en Formule 2, Robert Shwartzman et Marcus Armstrong, qui se fixent l'objectif F1.

Les deux poulains de Maranello

Shwartzman poursuit son aventure chez Prema pour une deuxième année consécutive tandis qu'Armstrong découvre une nouvelle équipe, DAMS, en grande difficulté en 2020.

"Pour Marcus et Robert, l'objectif cette année est de capitaliser sur ce qu'ils ont construit la saison dernière", commente Marco Matassa, responsable de la Ferrari Driver Academy. "C'est un processus qui dépend de la continuité des résultats. Bien qu'ils aient découvert la catégorie l'an passé, les deux pilotes ont signé de bonnes performances. Mais comme c'est généralement le cas, leur manque d'expérience s'est également fait sentir."

"Cette saison, je pense que tout est en place pour qu'ils récoltent les fruits de leurs efforts et cela se verra course après course. Robert s'entend bien avec son équipe, tandis que Marcus s'est immédiatement senti chez lui, passant beaucoup de temps avec ses nouveaux ingénieurs chez DAMS pendant la pause hivernale. Nous avons de bonnes raisons d'être optimistes pour la saison à venir."

Nouveau format

En Formule 2, le format des week-ends est modifié cette année : trois courses par manche au lieu de deux. Désormais, le samedi propose deux courses sprint, avec l'inversion des dix premières positions de la qualification sur la grille de départ de la première épreuve.

Tandis que pour la grille de la seconde course du samedi, la même inversion sera appliquée au résultat de la première course. La grille de la course la plus longue du week-end, celle du dimanche, se basera sur les temps de la qualification du vendredi.