L'ancien pilote d'essai de la Scuderia revient sur le Grand Prix de Bahreïn de Formule 1.

La Scuderia Ferrari était attendue au tournant ce week-end, à l'occasion du Grand Prix de Bahreïn, en lever de rideau du Championnat du monde de Formule 1. L'écurie italienne devait notamment prouver qu'elle était capable de remonter la pente après une saison 2020 extrêmement compliquée.

Et le Cheval Cabré a répondu présent ! Tout d'abord en qualifications, avec la présence des deux monoplaces rouges en Q3, puis en course. Charles Leclerc et Carlos Sainz ont fini au sein du top 10 et ont hissé leur équipe à la quatrième place du classement constructeurs. Ancien pilote d'essai de la Scuderia, Marc Gené revient sur le Grand Prix dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux de l'équipe.

"C'est un week-end prometteur pour Ferrari à Bahreïn", se réjouit l'Espagnol. "Toute l'équipe a fait du bon travail : les mécaniciens lors des arrêts au stand, les pilotes pour la gestion des gommes, pour le départ... C'était le meilleur résultat que nous pouvions décrocher et cela prouve qu'un gros travail a été fait à l'usine de Maranello, parce que nous sommes l'équipe ayant progressé le plus par rapport à l'an passé."

Ferrari a notamment pu compter sur un Charles Leclerc très réactif à l'extinction des feux. Le Monégasque a surgi de son emplacement pour déborder la Mercedes de Valtteri Bottas et pointer à la troisième place au terme du premier tour ! De son côté, la "grande première" de Carlos Sainz ne s'est pas passée sans accroc. Des qualifications en demi-teinte et un contact bénin avec Lance Stroll sont les seuls points noirs du week-end du pilote espagnol, achevé en huitième position.

"Charles a pris un super départ, il était même troisième à la fin du premier tour", poursuit Gené. "Il s'est servi de tout ce que la voiture pouvait offrir. Pour Carlos, c'est dommage que les qualifications ne se soient pas bien déroulées. Dans l'ensemble, il a décroché un bon résultat. Il a gagné beaucoup d'expérience, ce sera précieux pour les prochains Grands Prix."

"Je pense que nous avons une bonne base pour vivre une belle saison. Désormais, nous allons travailler très dur pour préparer la prochaine épreuve à Imola, chez nous, devant les tifosis."