Charles Leclerc et Carlos Sainz déplorent des règles changeantes.

Depuis quelques années en Formule 1, des dégagements asphaltés voient le jour sur tous les circuits visités par la catégorie reine du sport automobile. S'ils suppriment le côté punitif qu'une erreur de pilotage pouvait provoquer par le passé, ils permettent également aux pilotes de prendre quelques libertés avec les trajectoires.

À Bahreïn, premier rendez-vous de la saison 2021, la sortie asphaltée du virage 4 était sous les feux des projecteurs pour cette même raison. C'est pourquoi la direction de course a décidé d'appliquer une limite pour les qualifications, avec annulation des chronos pour chaque pilote dépassant cette limite. Mais le lendemain, jour de la course, changement de situation ! Les limites imposées en qualifications ont été supprimées et les pilotes ont pu de nouveau appliquer la trajectoire de leur choix. Une décision qui a rendu confus plus d'une personne, les pilotes de la Scuderia Ferrari les premiers.

"[Les limites] étaient claires", commente Charles Leclerc. "Je dois être honnête, je ne comprends pas pourquoi elles ont changé entre samedi et dimanche. Les règles disaient que nous pouvions sortir de la piste en course mais pas pour dépasser, ou quelque chose comme ça. Je n'ai pas vraiment compris pourquoi ça a changé. Je pense qu'il aurait été plus simple de conserver les règles du samedi."

Un sentiment partagé par Carlos Sainz. Si le pilote espagnol est parvenu à saisir ce que la direction de course interdisait, il a critiqué ce revirement de situation, peu compris par les fans.

"En tant que pilote, ce qui était autorisé à faire et ce qui ne l'était pas était tout à fait clair", explique-t-il. "Ce que je ne comprends pas, c'est pourquoi cela a changé du jour au lendemain. Et pour les fans, il est tellement difficile de se tenir au courant de tous ces changements. Je savais que si je dépassais quelqu'un en dehors des limites de la piste, je devais rendre la position. Ça au moins, c'était clair."