Aucune erreur n'est tolérée !

Ce que l'on appelle le "detailing" devient de plus en plus populaire auprès des amateurs de voitures de tous les horizons. Si vous n'êtes pas familier avec ce terme, il concerne l'art de nettoyer et d'entretenir une voiture. Cela inclut non seulement l'extérieur mais aussi les sièges, les tapis, le tableau de bord, le compartiment moteur... Pour faire simple, tout ce qui peut être vu ou touché.

Mais l'entretien d'un véhicule ancien est très différent de celui d'un exemplaire plus moderne. Comme l'explique Todd Cooperider dans une récente vidéo de la chaîne YouTube Esoteric consacrée à la mythique Ferrari F40, "il y a beaucoup d'exigences et beaucoup de problèmes rencontrés lors d'un travail de ce genre"

En d'autres termes, faire du detailing sur une F40, ça ne s'improvise pas. Chaque petite erreur peut coûter très cher. Par exemple, on ne peut pas tout simplement repeindre certaines parties de la supercar car sa valeur diminuerait considérablement, même si la qualité de la peinture d'origine n'est pas particulièrement bonne. Après tout, la F40 a été conçue pour rouler vite et donc être vue de loin.

L'étape de la conservation est très importante et ne doit pas être négligée aussi. Apposer une couche protectrice ne suffit pas, la voiture doit d'abord être inspectée de fond en comble. Dans la vidéo disponible au sommet de l'article, Cooperider revient sur tous les petits détails auxquels il faut prêter attention lors de l'inspection et de l'entretien de la F40.

Il s'avère que le propriétaire du modèle en question veut être au volant de la F40 et non l'exposer dans un garage ou un musée. Une décision admirable mais qui signifie que la supercar du Cheval Cabré a besoin d'une profonde inspection avant une préservation complète. Et, croyez-nous, rien de tout cela n'est facile. Cooperider se fait un plaisir de nous l'expliquer dans la vidéo.