Malgré plusieurs sorties de piste, l'Espagnol avait du rythme sur un circuit d'Imola détrempé.

La Scuderia Ferrari quitte le circuit d'Imola en ayant engrangé de gros points. Malgré des doutes exprimés en marge du week-end du Grand Prix d'Émilie-Romagne de Formule 1, Carlos Sainz a répondu présent en course en effectuant une belle remontée.

Pourtant, la tâche de l'Espagnol n'a pas été facilitée par un début de parcours très chaotique. Sur une piste détrempée, le pilote est parti à la faute à plusieurs reprises, perdant ainsi un temps considérable. Une fois la piste sèche et muni de pneus slicks, Sainz s'est tenu loin des bacs à gravier pour s'adjuger la cinquième position, bien qu'il estime que son rythme était tout à fait similaire à celui sous la pluie.

"Avec les intermédiaires, j'ai fait quelques erreurs qui m'ont coûté beaucoup de temps mais j'étais aussi à l'aise et aussi rapide que sur le sec", explique-t-il après la course. "C'était la première fois que je pilotais la Ferrari dans des conditions aussi délicates donc j'avais beaucoup à apprendre, en particulier les freins, j'ai dû m'adapter et essayer de comprendre leur fonctionnement."

"Pour être honnête, j'étais très rapide, même plus rapide que ce à quoi je m'attendais", poursuit-il. "Mais les erreurs sont arrivées, c'était un peu une séance d'essais pour moi. Ensuite, sur le sec, le rythme était meilleur [qu'en qualifications]. J'ai eu un peu plus de 17 tours pour trouver exactement la manière dont je veux conduire la voiture, et cela m'a aidé à être plus rapide donc je suis heureux. Je suis heureux de ma situation dans la voiture et des progrès que je fais. Je suppose que j'ai simplement besoin de plus d'expérience et de tours."

Au niveau du score, Ferrari fait mieux qu'à Bahreïn en inscrivant 22 points, ce qui consolide sa quatrième place au classement des constructeurs. La Scuderia accuse désormais sept points de retard sur McLaren, troisième, et 26 sur Mercedes, en tête du classement. Si Sainz a déjà prédit une lutte avec McLaren pour la suprématie sur le reste du peloton, hors Mercedes et Red Bull, Mattia Binotto définit un autre objectif pour la saison 2021 de Ferrari.

"Je suis déjà heureux de ce que nous avons réussi à faire mais, comme Carlos l'a dit, je pense que c'est une bataille serrée avec McLaren pour la troisième place", indique le directeur d'équipe. "Est-ce que c'est notre objectif pour la saison ? Je pense que notre objectif, comme je l'ai souvent dit, est de prouver que nous pouvons progresser dans tous les domaines. Je pense que nous pouvons le faire, c'est vraiment une question de mentalité et nous verrons quel sera le résultat à la fin de l'année. Ce qui est important pour moi, c'est de montrer que nous sommes capables de progresser et, à ce sujet, nous avons déjà un bon point de départ."