Le Grand Prix du Portugal de Formule 1 s'est montré cruel envers plusieurs équipes. Les conditions difficiles du circuit de Portimão ont notamment mis la Scuderia Ferrari sur la défensive, elle qui avait pourtant bouclé une superbe séance qualificative. 

Le tournant de la course des rouges a eu lieu en début d'épreuve, lorsque les stratèges de Ferrari ont décidé de rappeler Carlos Sainz au stand pour faire l'undercut sur Lando Norris, cinquième. Cependant, comme l'explique l'ancien pilote d'essai de la Scuderia, Marc Gené, dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, ce pari n'a pas été payant, la faute à des pneus mediums se détruisant trop facilement sur la Ferrari SF21.

"Ça a été une course difficile pour nous, à Portimão, au Grand Prix du Portugal", débute-t-il. "Carlos a pris un excellent départ en dépassant Pérez et son premier relais avec les pneus tendres était très performant. Et dans la bagarre avec Norris, nous avons essayé de faire l'undercut en nous arrêtant tôt pour mettre les pneus mediums. Vendredi, le pneu était satisfaisant. Mais rapidement, nous avons vu apparaitre beaucoup de graining et sa course a été compromise en conséquence."

Réalisant son erreur avec l'arrêt de Sainz, Ferrari a opté pour des gommes dures lorsque Charles Leclerc, qualifié derrière son équipier, s'est immobilisé à son tour. Ressorti en dixième position, le Monégasque a bénéficié de gommes moins performantes mais en meilleur état pour rallier l'arrivée en sixième position, sauvant ainsi la course de la Scuderia.

"Pour Charles, nous avons chaussé les pneus durs dans un arrêt au stand plus tardif", a ajouté Gené. "Son rythme était bon, il était rapide et a fini sixième, gagnant quelques places par rapport à sa position de départ, à quelques secondes du cinquième. Maintenant, nous devons comprendre pourquoi nous n'étions pas compétitifs avec les pneus mediums et nous n'avons que quelques jours pour nous préparer pour le prochain Grand Prix, en Espagne, à Barcelone."

Au classement général, Ferrari conserve la quatrième position mais continue de perdre du terrain face à McLaren. Désormais, onze points séparent les deux écuries. Le podium de Valtteri Botttas fait descendre Leclerc à la cinquième place du classement des pilotes, le Monégasque comptant 28 points, soit 14 unités de plus que son équipier, Carlos Sainz.