Les réactions de Charles Leclerc et Carlos Sainz.

La Scuderia Ferrari poursuit sa progression. Au Grand Prix d'Espagne, quatrième course de la saison 2021 de Formule 1, le Cheval Cabré a devancé son rival McLaren en qualifications et en course. La quatrième place de Charles Leclerc et la septième de Carlos Sainz signifient que l'écurie a occupé le troisième rang en Catalogne pour la première fois de la saison.

Une montée en puissance très encourageante qui aurait même pu être récompensée par un podium ! En début d'épreuve, Charles Leclerc a été en mesure de contenir la Mercedes de Valtteri Bottas avant que celui-ci ne prenne l'avantage lors de la première salve d'arrêts au stand. Le Monégasque a ensuite regagné la troisième position lorsque le pilote Mercedes a effectué son second arrêt mais la différence dans la santé des pneumatiques n'a pas permis à Leclerc de conserver la dernière marche du podium.

"J'y ai cru !" lance le pilote Ferrari, interrogé par Sky Sports F1 sur l'opportunité de podium manquée. "Même si je voyais [Bottas] revenir dans mes rétroviseurs avec des pneus neufs, je voulais qu'il reste derrière moi. C'était assez optimiste de ma part. Il ne lui a fallu que quelques virages pour me dépasser."

"Nous étions bien plus performants que nos adversaires principaux. Le feeling au volant de la voiture était incroyable. Tout s'est bien passé en début de course, nous n'avions pas vraiment de dégradation avec les [pneus] tendres. Et tout était une question de gestion avec les mediums parce que nous étions inquiétés par Sergio [Pérez, classé cinquième, ndlr]. Il avait un très bon rythme mais celui-ci s'est un peu érodé en fin de course."

Qualifié sixième, Carlos Sainz a vécu un départ mouvementé et a perdu deux positions. Dans le trafic, l'Espagnol a connu plus de difficultés que son équipier et a décroché la septième place au drapeau à damier, dans le sillage de Daniel Ricciardo. Bien que ce résultat soit le meilleur de sa saison dans des conditions sèches, le pilote Ferrari estime que sa monoplace était capable de décrocher de plus gros points.

"Pour être honnête, je ne suis pas très satisfait", déplore-t-il à l'arrivée. "La voiture était meilleure que le résultat. J'ai senti que, pour la première fois de l'année, nous étions clairement la voiture la plus rapide du milieu du peloton mais mon premier tour était mauvais. J'étais coincé dans le premier virage et je ne pouvais aller nulle part. Les dépassements étaient très difficiles. Nous avons eu une bonne stratégie et de bons arrêts au stand mais j'ai l'impression que nous avons laissé des points s'échapper."

Ferrari quitte l'Espagne avec 18 points de plus au compteur, un excellent résultat selon Mattia Binotto. Le directeur de la Scuderia est particulièrement satisfait d'avoir fait preuve de compétitivité à Barcelone, un circuit assez représentatif des performances des équipes sur l'ensemble de la saison.

"Je pense que nous avons rempli notre objectif, qui était de gagner des points au [championnat] constructeurs", se réjouit-il. "Barcelone est un circuit difficile et si vous vous en sortez bien là-bas, vous pouvez vous en sortir sur beaucoup d'autres circuits. Je pense que dans l'ensemble, la voiture s'est comportée comme prévu, pas seulement en qualifications. Nous avions un bon rythme et je pense aussi que les deux pilotes ont fait un bon week-end."