Mick Schumacher, le chef de file de la Ferrari Driver Academy, a connu une année 2020 épatante en remportant le championnat de Formule 2 et en assurant son ascension en Formule 1. Cependant, les débuts du fils de Michael Schumacher en catégorie reine n'ont pas été couronné de succès, puisque son meilleur résultat à ce jour n'est qu'une 16e place.

Et compte tenu de la volonté de son équipe, Haas, de ne pas développer sa monoplace pour concentrer ses forces sur la saison 2022, il est peu probable que les résultats de Schumacher s'améliorent au fil de l'année. Mais malgré tout, le pilote reste persuadé qu'il peut entrer dans le top 15 en qualifications, synonyme d'accession en Q2.

"C'est un objectif totalement réaliste", a expliqué Schumacher au Grand Prix d'Espagne. "Évidemment, je serai malheureux si nous n'y parvenons pas cette année. Nous continuons à faire tout notre possible pour réussir. Il y aura des circuits qui iront probablement plus en notre faveur. Étant donné que [le circuit de Barcelone] n'est pas celui qui nous réussit le plus, je pense que nous avons tout de même fait un très bon temps."

Et pour passer en Q2, Haas devra battre ses premiers adversaires : Alfa Romeo et Williams. À Imola, Antonio Giovinazzi a devancé Schumacher pour un dixième de seconde seulement. À Barcelone, l'Allemand n'accusait que deux dixièmes de seconde de retard sur l'autre Alfa Romeo, celle de Kimi Räikkönen. À ce jour, la meilleure performance du membre de la Ferrari Driver Academy le samedi est une 18e position, décrochée à deux reprises.

"Avec le recul, nous étions assez proches de Kimi [en Espagne]", a estimé Schumacher. "Donc oui, je pense que nous pouvons être très satisfaits et nous pouvons espérer une Q2 lors de l'un des 18 prochains Grands Prix. J'espère que nous allons y arriver."