Les premières réactions d'Antonio Giovinazzi et Kimi Räikkönen au terme du GP de Monaco de Formule 1.

Grâce à la dixième place d'Antonio Giovinazzi au Grand Prix de Monaco, Alfa Romeo a inscrit son premier point de la saison 2021 de Formule 1. L'écurie transalpine a su se tenir à l'écart des pièges tendus par le circuit de la Principauté pour signer ce résultat très encourageant.

Car à plusieurs reprises cette saison, Alfa Romeo s'est trouvée très proche du top 10 sans pouvoir y entrer : Kimi Räikkönen était 11e à Bahreïn puis 12e au Portugal et a été pénalisé en Émilie-Romagne. Le point du GP de Monaco fait donc figure de belle récompense pour l'écurie, comme l'a expliqué Giovinazzi.

"Le premier point de l'année fait du bien à toute l'équipe et à moi aussi", s'est esclamé le pilote italien. "Je pense que nous aurions pu être P8 en mettant tout bout à bout. Nous avons perdu du temps lorsque Ocon m'a fait l'overcut et nous avons perdu une place au profit de Stroll, donc c'est dur à dire, mais je suis quand même satisfait de cette dixième place. Les écarts sont très faibles cette saison, la fiabilité est la clé. Donc décrocher ce premier point est super et ce sera important pour la suite de la saison."

La fête aurait pu être encore plus belle pour la marque au Biscione si elle avait été en mesure de placer ses deux monoplaces dans le top 10. Malheureusement, Räikkönen a rallié l'arrivée en onzième position, à la porte des points. La stratégie du Finlandais était meilleure que celle de son équipier, à savoir s'arrêter tardivement, mais l'étroitesse du circuit de Monaco rendait tout dépassement très difficile.

"Il n'est pas passé grand-chose", a commenté le Champion du monde 2007. "Nous avons gagné quelques places mais ici [à Monaco], c'est impossible de doubler. Le pilote devant peut rouler aussi lentement qu'il le souhaite, on ne pourra pas le dépasser. C'est un tracé très spécial, nous verrons ce que nous apportera la prochaine course, la configuration sera différente, avec de plus longues lignes droites. J'espère que nous pourrons être compétitifs."