Selon Mattia Binotto, directeur de la Scuderia Ferrari, l'accident de Charles Leclerc à Monaco n'est pas la raison de son abandon.

Le Grand Prix de Monaco aurait dû être une grande célébration pour la Scuderia Ferrari mais il a tourné à la catastrophe avant même le départ de la course. Détenteur du meilleur temps provisoire des qualifications, Charles Leclerc est parti à la faute à la chicane de la Piscine, tapant le rail à deux reprises et brisant ses deux suspensions sur le côté droit.

Un tel accident n'est jamais bon pour la santé de la boîte de vitesses, et les heures suivant cet accident ont été très pénibles pour Leclerc et l'ensemble des tifosis : en cas de changement de boîte, Leclerc aurait été pénalisé et aurait perdu sa pole position ainsi que ses chances de victoire à domicile.

Le Cheval Cabré a pu sauver la boîte mais, dans le tour de mise en grille, Leclerc a fait part d'un problème avec sa boîte et a dû abandonner une demi-heure avant le départ ! Ce coup de théâtre a fait énormément parler : la Scuderia a-t-elle pris un trop gros risque en voulant conserver la pole position à tout prix ? Néanmoins, comme l'a révélé Mattia Binotto, il ne faut pas imputer cet abandon à la boîte de vitesses mais à une "défaillance sur le côté gauche du moyeu de l'arbre de transmission".

Le directeur d'équipe a précisé qu'un changement de boîte n'aurait pas changé l'issue du week-end de Leclerc puisque le problème était extérieur et n'a été détecté que lors du tour de mise en grille.

"Si nous avions changé la boîte de vitesses, les pièces [défaillantes] seraient toujours sur la voiture car elles n'ont pas été endommagées par l'accident et la panne se serait quand même produite. Donc, il ne s'agit pas du tout de la boîte de vitesses. Elle était en bon état et n'est pas tombée en panne", a-t-il insisté, avant d'ajouter : "Le plus important est de comprendre pourquoi nous n'avons pas détecté un problème sur la voiture."

"Il n'y avait pas de problème quand [Leclerc] a quitté le garage, il est apparu dans le sixième virage. Donc, les pièces sur la voiture ne montraient aucun problème avant cela. Nous allons les examiner dans les prochains jours et regarder les données."