Le modèle salué au concours d'élégance a aussi remporté les 24 Heures du Mans.

Pour l'édition 2021 du célèbre concours d'élégance d'Amelia Island, aux États-Unis, l'une des vedettes était la Ferrari 275 GTB. Et l'on ne parle pas de n'importe quel modèle puisqu'il s'est brillamment imposé aux 24 Heures du Mans 1965 dans la catégorie GT.

"La 275 GTB est née sous une 'bonne étoile'", a déclaré Bill Warner, fondateur et président du concours d'élégance d'Amelia Island. "En 1964, lorsque les premières 275 GTB ont été conçues, Ferrari a remporté son deuxième Championnat du monde constructeurs en Formule 1, son dixième titre mondial en voitures de sport et sa huitième victoire générale au Mans. C'était le bon temps."

Première Ferrari dotée d'une suspension entièrement indépendante, la 275 GTB a reçu le "traitement Pininfarina" : capot long, habitacle court, signes distinctifs des GT italiennes haut de gamme. "Nous sommes extrêmement reconnaissants envers tous ceux qui ont fait des efforts et des sacrifices pour réunir ces 275 GTB extraordinaires pour le concours 2021 d'Amelia Island", a ajouté Warner.

Ferrari 275 GTB

La Ferrari 275 GTB est mondialement connue pour sa victoire au Mans, en 1965. Cette année-là, le Cheval Cabré a occupé les trois premières places du classement, la victoire au général revenant à la 250 LM du NART et pilotée par Jochen Rindt et Masten Gregory. Dans la catégorie GT, c'est la 275 GTB qui l'a emporté avec Willy Mairesse et Jean Blaton de l'Écurie Francorchamps.

En qualifications, Mairesse a fait parler la poudre en signant le meilleur temps de sa catégorie devant cinq Shelby Cobra Daytona. En course, la 275 GTB de l'équipage belge a été tellement poussée dans ses retranchements qu'il a fallu opérer en urgence en mutilant l'avant de la voiture pour "sauver" le moteur V12 3,3 litres de 300 ch, en surchauffe. Et avec seulement huit tours de retard sur la 250 GTO victorieuse, le rythme du tandem Mairesse-Blaton était si performant qu'il était meilleur que le temps des vainqueurs des éditions 1962 et 1963 !