John Elkann, PDG de Ferrari, se fait de plus en plus insistant sur une transition vers la mobilité durable.

Du V8 central arrière à la mobilité électrique, il n'y a qu'un pas. Et entre ses activités en Formule 1 et ses récentes voitures de route, Ferrari est loin d'être le mauvais élève de la transition énergétique, bien au contraire.

Tout a commencé en 2013, avec la Ferrari LaFerrari. Derrière ce nom un peu ronflant se cache une hypercar munie d'un V12 thermique et... d'un moteur électrique de 120 kW poussant la puissance totale au-delà de la barre des 900 ch. Aujourd'hui, l'électrification du Cheval Cabré sort du cadre de la simple motorisation puisqu'elle concerne également le choix des fournisseurs, la reconversion totale et partielle des usines ou encore l'élimination du CO2 lors de la production. 

John Elkann l'a récemment confirmé : "La question de la mobilité durable est également devenue centrale pour Ferrari, qui se prépare à dévoiler son premier modèle entièrement électrique en 2025", a déclaré le PDG de Ferrari. "L'avenir de Ferrari promet d'être riche en défis passionnants et en opportunités extraordinaires à saisir."

L'insistance avec laquelle Elkann évoque l'engagement de Ferrari en faveur de la mobilité durable souligne une attention qui devient de plus en plus évidente. Peut-être que cette nouvelle posture est le résultat du propre positionnement de Ferrari sur les marchés financiers, l'obligeant à s'adapter davantage aux canons de la durabilité.

Bien que le Cheval Cabré produise des voitures, ses actions ont pris la forme de valeurs du luxe tant son succès est important. Et les conglomérats de ce secteur ont fait du "vert" leur collection automne-hiver-printemps-été pour l'éternité. Prenons l'exemple du groupe Kering et de sa filiale la plus célèbre : Gucci. Cela fait quelques années que la maison de couture florentine a cessé d'utiliser de la fourrure. Et il y a deux ans, elle s'est engagée à compenser toutes les émissions carbone générées par l'ensemble de sa chaîne d'approvisionnement et de production.