Les journées de roulage sur circuit offrent aux passionnés l'excellente opportunité de tester les performances de leur véhicule en toute sécurité. Enfin... en théorie. Car les voitures ne sont pas infaillibles, il existe toujours des risques au moment de mettre le contact et de passer la première. Prenons l'exemple de la vidéo Instagram ci-dessous (cliquez sur la flèche de droite pour visionner l'accident).

Écraser la pédale de frein et n'obtenir aucune réponse doit être l'une des sensations les plus effrayantes au monde. Le conducteur de ce qui semble être une Ferrari 458 Italia a malheureusement vécu cette expérience dans la pire portion du circuit de Jarama : au bout de la ligne droite de départ/arrivée, longue de près d'un kilomètre.

 

Pour la petite histoire, la piste madrilène a accueilli plusieurs Grands Prix de Formule 1 entre 1968 et 1981. Le Cheval Cabré a remporté deux éditions : celle de 1974, la première victoire de Niki Lauda avec Ferrari, et celle de 1981, la dernière de Gilles Villeneuve en catégorie reine. Voir une voiture rouge arpenter le circuit aurait donc dû évoquer des souvenirs heureux, la mécanique en a décidé autrement.

Fort heureusement, le conducteur n'a percuté aucune autre voiture dans sa folle course vers le mur de pneus. La zone de dégagement, minuscule, n'a pas vraiment ralenti la Ferrari, ayant subi un choc si violent qu'il a retourné la supercar de plus d'une tonne comme l'on retourne une vulgaire crêpe. Certainement très choqués, le conducteur et son passager s'en sont sortis sans blessures graves.

Ce genre d'incident est particulièrement terrifiant, parce qu'il n'y a pas grand-chose que vous puissiez faire derrière le volant. Le fait de pomper vigoureusement la pédale et de rétrograder pourrait vous sauver de la catastrophe, et c'est ce qu'a probablement dû faire le pilote de la Ferrari ce jour-là.