Les Alfa Romeo homologuées pour la route les plus puissantes de l'Histoire ont reçu l'approbation d'un expert de la course automobile. Kimi Räikkönen, Champion du monde de Formule 1 en 2007 et pilote Alfa Romeo depuis 2019, a pris le volant des Giulia GTA et GTAm sur la piste d'essai de Balocco pour évaluer la version finale.

Fortement impliqué dans le développement des deux modèles, Räikkönen a été satisfait par les efforts du constructeur pour améliorer l'aérodynamique. Comme d'habitude, le pilote finlandais a été bref mais concis dans ses déclarations : "Je l'aime vraiment. C'est une voiture que vous pouvez utiliser tous les jours mais qui vous donne aussi satisfaction sur la piste. À haute vitesse, la voiture est meilleure au niveau de l'équilibre. J'ai l'impression que l'avant a été abaissé pour avoir une direction plus réactive."

Après cette ultime séance d'essais, le développement de la Giulia est arrivé à son terme. Celui-ci a débuté il y a plusieurs mois, lorsque Räikkönen, son coéquipier Antonio Giovinazzi et Sauber Engineering ont donné les premières pistes aux ingénieurs d'Alfa Romeo. Cette relation ne s'est pas limitée qu'aux précieux conseils des pilotes. La marque au Biscione a confié à Sauber la production de la plupart des composants en carbone des GTA et GTAm. L'équipe suisse se chargeant de diriger les activités F1 d'Alfa Romeo est notamment responsable de la production du pare-chocs avant, des bas de caisse, du diffuseur ou encore de l'aileron arrière.

Le splitter avant et l'aileron sont réglables manuellement pour que la charge aérodynamique soit adaptée aux besoins du conducteur. En outre, les deux Giulia peuvent compter sur des bas de caisse carénés et sur un diffuseur permettant de maximiser l'effet de sol. La version GTAm est encore plus soignée, avec une charge aérodynamique deux fois plus élevée que la GTA et trois fois plus élevée que la version Quadrifoglio.

Galerie: Kimi Räikkönen et l'Alfa Romeo Giulia GTA