Le nouveau format des qualifications, inauguré ce week-end au GP de Grande-Bretagne, pourrait sourire à Ferrari.

Les écuries de Formule 1 abordent le dixième week-end de Grand Prix de la saison 2021 avec des attentes particulièrement élevées, car le format des qualifications va changer pour la première fois depuis 2016 !

Au Grand Prix de Grande-Bretagne, qui se tient ce week-end, les qualifications telles que nous les connaissons (Q1, Q2 et Q3) auront toujours lieu, mais celles-ci seront avancées à vendredi et établiront la grille de départ de la toute nouvelle Qualification Sprint, dont les résultats serviront de grille pour la course de dimanche. Et le grand point d'interrogation autour de la course sprint ne déplait pas à la Scuderia Ferrari, qui pourrait ainsi tirer son épingle du jeu et rééditer sa performance de 2020.

"J'espère que nous pourrons être aussi compétitifs que l'an dernier", a expliqué Charles Leclerc, troisième du Grand Prix de Grande-Bretagne en 2019 et 2020. "Nous nous sommes parfaitement préparés pour ce week-end. Nous verrons bien. L'un de nos points forts, c'est de trouver d'entrée de jeu les bons réglages sur la voiture. Alors avec un week-end si condensé, j'espère que nous arriverons à en tirer parti."

Jusqu'à présent, l'été du Cheval Cabré a été mouvementé. Tout d'abord, Leclerc et son coéquipier, Carlos Sainz, ont souffert de problèmes de graining au Grand Prix de France et n'ont pas marqué de points. Puis pour les épreuves en Autriche, les pilotes ont été dans l'obligation de remonter dans le classement après des qualifications plutôt médiocres. Leclerc et son écurie ne peuvent donc espérer qu'une accalmie en Grande-Bretagne.

"En Autriche, nous étions un peu moins performants en qualifications mais très forts en course", a confié le Monégasque. "J'espère qu'ici [à Silverstone] nous pourrons être un peu plus forts en qualifications en gardant notre pointe de vitesse en course. Mais n'oublions pas le Paul Ricard où nous avons eu ce problème de pneu à l'avant. Silverstone est un circuit assez difficile pour le train avant, donc nous devons faire attention à cela. J'espère que nous aurons fait un assez bon travail pour essayer d'éviter ce problème ce week-end."

Leclerc apprécie Silverstone, et le tracé anglais le lui rend bien. Outre ses deux podiums, le Monégasque a toujours atteint le top 10 en qualifications et en course en quatre participations, à l'exception de l'édition 2018 où il a abandonné à la suite d'une roue mal fixée alors qu'il occupait la huitième position. "J'aime vraiment ce circuit, surtout avec ces voitures, nous allons tellement vite dans ces virages rapides comme Maggots, Becketts, Copse", a-t-il expliqué. "C'est vraiment très, très palpitant. C'est l'un de mes meilleurs circuits et j'espère que nous serons au rendez-vous ce week-end."