Retour en images sur le Grand Prix de Grande-Bretagne de F1 de la Scuderia Ferrari.

Les tifosis ont rêvé pendant 49 tours, mais le Grand Prix de Grande-Bretagne de Formule 1 en comptait 52... Et lorsque Charles Leclerc a été dépossédé de la tête de course par Lewis Hamilton dans le 50e tour, beaucoup ont déchanté. Cela reste malgré tout le premier podium de Leclerc cette saison et le deuxième pour Ferrari après celui de Carlos Sainz au GP de Monaco.

Mais si l'Espagnol avait franchi la ligne d'arrivée environ 10 secondes après le vainqueur du jour, Max Verstappen, le Monégasque n'accusait que trois secondes de retard lors du triomphe de Hamilton à domicile, preuve des progrès réalisés par la Scuderia Ferrari.

À Silverstone, Leclerc a été le plus performant des pilotes du Cheval Cabré, avec une quatrième place en qualifications et en Qualifications Sprint, et une deuxième place en course. De son côté, Sainz n'a été que neuvième en qualifications, onzième en Qualifications Sprint et sixième en course. 

En inscrivant 26 points en une seule tentative, Ferrari a réalisé son meilleur score de la saison, qui est également le total le plus élevé depuis le GP de Turquie 2020. L'écart avec McLaren, troisième au classement général, est redescendu à 15 points.

FerrariChat.fr vous propose de revivre ce Grand Prix à travers les plus beaux clichés de la Ferrari SF21.

Galerie: Les plus belles photos de Ferrari en Grande-Bretagne

Alfa Romeo et Haas

Une nouvelle opportunité de points s'est présentée devant la porte d'Alfa Romeo, équipe cliente de Ferrari, mais Kimi Räikkönen n'a pas été en mesure de la saisir. Le Champion du monde 2007 était en lutte avec Sergio Pérez pour ce qui allait devenir la dixième position avant de partir en tête-à-queue, ruinant définitivement ses chances de finir dans le top 10. Antonio Giovinazzi a rallié l'arrivée en 13e position, Räikkönen en 15e position.

Chez Haas, il y a peu de choses à dire. Contrairement aux deux courses sur le Red Bull Ring, Mick Schumacher et Nikita Mazepin ont fini seulement à un tour du vainqueur. Le Russe était derrière son coéquipier sur la grille de départ mais devant lui à l'arrivée.