L'accélération d'un kart gonflé à bloc est-elle meilleure que celle d'une Ferrari ? Cette étrange question, Driven Media se l'est posée. Sur une piste de dragster, un Superkart a été aligné contre une Ferrari 488 Pista dans une série de courses.

Mais avant tout, il est important de présenter les adversaires du jour. D'un côté, nous avons le Superkart, une machine qui permet aux jeunes pilotes de faire la transition vers la monoplace. Ces petits bolides utilisent un moteur deux temps de 250 cm3 produisant environ 80 chevaux. Ce bloc est couplé à une boîte séquentielle à 6 vitesses.

Dans des conditions idéales, n'importe quel Superkart peut passer de 0 à 100 km/h en moins de deux secondes. Il arrive même que ce type d'engin batte des records de rapidité sur des circuits étroits et dépourvus de longues lignes droites, se payant ainsi le luxe de devancer des monoplaces et des GT beaucoup plus puissantes mais aussi beaucoup plus lourdes.

De l'autre côté de la piste, nous avons la Ferrari 488 Pista. Elle est dérivée de la 488 GTB, une supercar turbocompressée ayant inauguré une nouvelle ère en remplaçant la 458 atmosphérique au milieu des années 2010. Après des années de perfectionnement, la 488 Pista a été introduite en 2018 en tant que version hardcore, beaucoup plus axée sur le circuit. Son moteur V8 biturbo de 3,9 litres produit 710 ch pour un couple de 770 Nm.

Cette puissance est envoyée vers les roues arrière par l'intermédiaire d'une transmission à double embrayage de 7 vitesses qui a été programmée pour passer les rapports plus rapidement que la 488 GTB.

Alors, laquelle de ces machines est la meilleure ? Pour le savoir, il suffit de visionner la vidéo au sommet de cet article. Au programme : départ arrêté, départ lancé, test de freinage et slalom.