Le Grand Prix de Hongrie de Formule 1, dernière épreuve avant la pause estivale, se tient ce week-end. Sur le Hungaroring, Charles Leclerc a eu l'occasion d'analyser sa première partie de saison.

Le pilote Ferrari a été très impliqué dans le retour du Cheval Cabré aux avant-postes en montant sur le podium en Grande-Bretagne et en signant deux pole positions à Monaco et en Azerbaïdjan. Ainsi, même s'il a admis que la route du succès était encore longue, Leclerc a assuré que ce début de saison était bien plus agréable que celui de 2020 et que Carlos Sainz, son nouveau coéquipier, n'y était pas étranger.

"Ce n'est pas une phase facile pour l'équipe", a estimé Leclerc. "Nous reconstruisons tout pour être de retour au sommet le plus vite possible. C'est ma première année avec Carlos comme coéquipier et ça se passe très, très bien. Nous nous poussons l'un l'autre, il est très, très compétitif, ce qui est génial. En tant qu'équipe, nous travaillons très, très bien. Nous essayons d'utiliser cet élan pour acquérir de l'expérience et être aussi prêts que possible pour l'année prochaine, qui sera une année très importante, sans oublier cette année."

Il y a peu, Leclerc avait expliqué ce qui différenciait Sebastian Vettel, son ancien coéquipier, de Sainz. Le pilote Ferrari s'est exprimé davantage sur le sujet, et il a affirmé que le niveau de compétitivité entre les deux hommes bénéficiait à tout le monde, y compris l'équipe.

"Nous avons tous les deux l'esprit de compétition et, dès que nous mettons notre casque, nous voulons absolument nous battre", a-t-il poursuivi. "Mais nous savons comment travailler ensemble lorsque nous sommes en dehors de la voiture. Donc, je pense que c'est génial parce que ça nous fait avancer avec l'équipe. La dynamique est très, très bonne. Et en dehors de la voiture, nous avons beaucoup de centres d'intérêt communs, comme le golf, le paddle, les échecs. Avec ces choses-là, nous sommes autant compétitifs que sur la piste."