Les pilotes Ferrari s'attendaient à vivre un Grand Prix de Hongrie difficile et, visiblement, ils ont vu juste. Dans le top 10 lors de la première séance d'essais libres, Carlos Sainz et Charles Leclerc ont dégringolé au classement dans l'après-midi, alors que les chronos s'amélioraient et les températures grimpaient en flèche.

Classé onzième des EL2 (Leclerc étant douzième), à près d'une seconde et demie du meilleur temps de Valtteri Bottas, Sainz a été surpris par sa baisse de régime dans l'après-midi. L'Espagnol a évoqué les fortes températures du Hungaroring comme origine de la contre-performance et a espéré que le temps soit plus maussade ce samedi.

"C'était un peu étrange", a commenté Sainz. "Je pense qu'en EL1, nous étions satisfaits de la façon dont tout s'est déroulé. Et puis en EL2, c'était un peu bizarre parce que la voiture ne se comportait pas particulièrement mal, c'est juste que les autres ont réussi à s'améliorer. Lorsque les températures deviennent plus chaudes, nous reculons. Il y a donc des choses à examiner, mais j'espère que ça se couvrira et qu'il pleuvra d'ici demain."

"Malheureusement, avant de venir ici, nous savions déjà que nous allions connaitre quelques faiblesses", a poursuivi l'Espagnol. "À Monaco, nous n'aurions jamais été à la porte du top 10 en essais. Cela montre que nous sommes beaucoup plus vulnérables sur ce genre de circuit. J'espère que nous pourrons retrouver un peu de rythme, ce n'est pas facile parce que les Alpine, McLaren et Aston Martin semblent très rapides."

Compte tenu de l'étroitesse du Hungaroring, les qualifications sont un exercice particulièrement important. À l'image du Grand Prix de Monaco, partir dans une bonne position augmente considérablement les chances de décrocher des gros points. La Scuderia Ferrari n'aura donc pas le droit à l'erreur ce samedi, comme l'a expliqué Charles Leclerc.

"Nous espérons extraire un peu plus [de performance] pour les qualifications", a commenté le Monégasque. "Ensuite, il sera assez difficile de doubler. Nous devons être un peu plus performants samedi, surtout ce week-end. C'est pourquoi nous nous concentrons un peu plus sur le samedi que lors des courses précédentes."