Depuis quelques mois, Ferrari se sert de la LaFerrari pour développer ce qui pourrait être sa prochaine hypercar. Et une vidéo YouTube publiée récemment offre un aperçu saisissant des modifications que les ingénieurs du Cheval Cabré apportent sur l'ancien modèle pour développer le nouveau.

L'une des modifications les plus intéressantes se situe à l'arrière : les sorties des échappements sont montées plus en hauteur sur le pare-chocs. Ferrari tient à ce que son design ne soit pas trop voyant, alors les sorties sont camouflées par un petit filet et de faux pots sont placés aux extrémités inférieures. On peut également voir que la lunette arrière sur ce prototype est plus petite que sur une LaFerrari classique.

De plus, en ayant l'œil, on remarque une grande ouverture dans la carrosserie entre la vitre arrière et le capot moteur. On ne sait pas si cette entrée d'air est destinée au refroidissement du groupe propulseur, à l'amélioration de l'appui aérodynamique, aux deux à la fois, ou bien à quelque chose d'autre.

Ferrari nous cache aussi quelque chose sur les ailes arrière. Une dissimulation probablement destinée à cacher une partie fonctionnelle du véhicule plutôt qu'un élément purement esthétique. Par rapport à une LaFerrari standard, les ouvertures latérales ont une forme différente et il y a un nouvel élément incliné vers le bas. À l'avant, Ferrari a installé un nouveau splitter qui s'étend davantage. Le montant au centre a disparu, peut-être pour améliorer la circulation des flux d'air.

Enfin, les modifications que l'on ne peut pas voir à l'œil nu : celles sur le moteur. Tout d'abord,  les nouveaux échappements et les stickers nous indiquent que ce modèle est hybride. Des rumeurs suggèrent que le prototype est muni d'un V12 monté en position centrale arrière. Ce bloc aurait une puissance supérieure à 1000 chevaux (746 kW).

Des clichés de la voiture mulet de Ferrari, plus anciens, sont à retrouver juste ici :

Galerie: Photos espion mulet hypercar Ferrari