Le Grand Prix de Hongrie de Formule 1 ne s'est certainement pas déroulé comme la Scuderia Ferrari le souhaitait. Sur le Hungaroring, Charles Leclerc a été pris dans un accident au départ, laissant Carlos Sainz porter seul tous les espoirs de son équipe.

Et le pilote espagnol a été au rendez-vous puisqu'en dépit d'un accident en qualifications, il a obtenu un nouveau podium, le deuxième au volant d'une Ferrari. Marc Gené, ancien pilote d'essai de la Scuderia, a tenu à féliciter son compatriote pour sa course solide en Hongrie.

"Carlos est superbement bien remonté, il a transformé sa 15e place en qualifications en quatrième place en course", a commenté Gené dans une vidéo publiée avant l'annonce de la disqualification de Vettel ayant offert la troisième place à Sainz. "C'est un bon résultat pour Carlos et pour l'équipe mais, bien sûr, nous savons que cela aurait pu être une meilleure course, surtout à cause du premier arrêt."

L'Espagnol fait référence au second départ de la course. Dans le deuxième tour de formation, tous les pilotes à l'exception de Lewis Hamilton sont entrés dans la voie des stands pour chausser des pneus slicks. Si le pitstop de Sainz a été bien géré, Ferrari n'a pas immédiatement fait repartir son pilote en raison du trafic surchargé. Cependant, l'écurie assure que certains de ses rivaux ne se sont pas gênés, quitte à risquer l'"unsafe release".

"Nous sommes convaincus qu'il y a eu plusieurs 'unsafe release' tout autour de nous et cela a énormément pénalisé Carlos, il a dû se battre pour remonter par la suite", a déploré Gené. "Donc c'est vraiment dommage que nous ayons dû attendre lors de son arrêt pour le libérer, ça nous a coûté du temps et des positions."

Mattia Binotto a également congratulé son pilote, estimant que l'Espagnol avait bouclé un "premier tour fantastique". Et tout comme Gené, le directeur de la Scuderia a regretté que certaines équipes aient pris le risque de relâcher leur monoplace trop tôt, ce que n'a pas fait Ferrari.

"Nous avons fait un bon arrêt aux stands mais en relâchant la voiture de manière sure, nous avons perdu des positions qui étaient très importantes pour le reste de la course", a indiqué Binotto. "Tout cela sera analysé mais, dans l'ensemble, nous sommes déçus parce que nous sommes certains que nous aurions pu marquer beaucoup plus de points."

Ferrari remonte à la troisième place du classement des constructeurs et totalise 163 points après 11 courses, ce qui est sa meilleure performance depuis la saison 2019.