Seul membre de la Ferrari Driver Academy présent en Formule 1 en 2021, Mick Schumacher connait pour le moment une saison mitigée au volant de la Haas VF-21. Bien que son niveau d'implication dans l'équipe soit très apprécié, le pilote allemand a connu plusieurs accidents, le dernier datant de la dernière séance d'essais libres du Grand Prix de Hongrie.

Schumacher est parvenu à renverser la vapeur le jour de la course, en passant de la dernière place sur la grille de départ à la douzième sur la ligne d'arrivée, ce qui représente son meilleur résultat en F1 à ce jour. Et selon Mattia Binotto c'est un signe très encourageant. Le directeur de la Scuderia Ferrari espère que les progrès du pilote couvé par le Cheval Cabré se poursuivront au cours de la seconde moitié de la campagne.

"Mick [est] dans sa toute première année en F1 et au début de la saison, nous avons dit que son objectif était de n'avoir aucune pression mais d'apprendre", rappelle l'Italien. "Donc pour lui, 2021 doit être une année importante en matière d'apprentissage. Et à ce sujet, je pense qu'il s'en sort bien."

"Depuis le début de la saison, je pense que Mick se débrouille bien, il apprend, il progresse. Bien sûr, il y a eu quelques erreurs, mais cela fait partie du processus d'apprentissage. Donc je pense que, jusqu'à présent, nous sommes heureux. Ce qui est important pour lui, c'est de continuer à se développer et à progresser dans la deuxième moitié [de la saison]. Mais je suis sûr qu'il peut le faire."

Même s'il est satisfait des progrès de Schumacher, Binotto est nettement moins impressionné par les performances des autres membres de la Ferrari Driver Academy. En Formule 2, si Robert Shwartzman occupe actuellement la troisième place et a remporté deux victoires, Marcus Armstrong n'est que 14e avec une deuxième place à Silverstone pour meilleur résultat. En Formule 3, Arthur Leclerc est huitième au classement général après une seule victoire, en France.

"Si je regarde les pilotes de la Ferrari Driver Academy, je pense qu'il n'y a aucun doute qu'en matière de résultats, ce n'est pas aussi bon que l'année dernière", déplore Binotto. "L'année dernière, surtout en F2, nous avons eu d'excellents résultats, ce qui n'est pas le cas [cette année]. Donc, dans l'ensemble, nous ne pouvons pas être aussi heureux [qu'en 2020]."