La Ferrari 296 GTB, dernier modèle du Cheval Cabré, a été présentée en juin dernier. Cette supercar à moteur V6 hybride se situe entre le passé et l'avenir de la marque, qui va faire une plus grande place à l'électrique dans les années à venir.

Et ce moteur qui est au centre des discussions, nous l'avons entendu dans une récente vidéo espion. Le six cylindres chante bien, ce qui n'est pas une surprise, et nous pouvons également constater ce grand silence lorsque le véhicule utilise le groupe propulseur électrique seul.

Ce gémissement à peine audible ressemble à celui de la SF90 Stradale, un modèle également hybride. L'orchestre s'emballe un peu plus lorsque la 296 GTB passe devant la caméra pour la deuxième fois, le V6 se faisant davantage entendre. La puissance combinée est de 818 ch (610 kW) pour un couple de 546 Nm.

Galerie: Ferrari 296 GTB

Ferrari atteint ces chiffres grâce au moteur électrique de 164 ch (122 kW), situé à l'arrière, et au V6 biturbo de 3,0 litres qui le jouxte. La supercar passe de 0 à 100 km/h en 2,9 secondes, et de 0 à 200 km/h en 7,3 secondes. Une batterie de 7,45 kWh se cache sous le plancher, ce qui permet une autonomie de 25 km en mode tout électrique. La puissance est transmise aux roues arrière par le biais d'une boîte de vitesses à double embrayage à huit rapports déjà proposée sur les SF90 Stradale, Roma et Portofino M.

Nous aurions aimé entendre la 296 GTB au moment d'une grosse accélération car le petit grondement du V6 semble prometteur. Ce modèle succède à la F8 Tributo dans la gamme de la marque et peut donner un premier aperçu du son du Purosangue, premier SUV de Ferrari, qui pourrait être muni du même V6 hybride.