Du haut de ses 41 ans, Kimi Räikkönen s'approche doucement de la fin de sa carrière en Formule 1. Les résultats du doyen de la grille cette saison sont plutôt exécrables et sont loin de faire honneur à celui qui a été sacré Champion du monde en 2007. On peut alors se demander s'il ne serait pas préférable de prendre une retraite bien méritée en fin d'année.

Déjà à la traîne en 2020, la faute à une Alfa Romeo peu performante, Räikkönen accuse de nouveau le coup cette année et pour l'heure, il réalise la pire campagne de sa carrière : seuls deux points ont été inscrits après onze courses, et jamais le Finlandais n'a fait une apparition en Q3. Pire, celui qui dominait sans trop de peine son coéquipier, Antonio Giovinazzi, il y a quelque temps, se voit désormais être régulièrement devancé par ce dernier, que ce soit en qualifications ou en course.

Räikkönen a été battu par Giovinazzi sept fois le samedi et cinq fois le dimanche, l'Italien étant particulièrement malchanceux au moment de la course. Et en plus d'être éclipsé par Giovinazzi, Räikkönen s'est aussi illustré pour de bien mauvaises raisons. À Imola, il a mis son écurie dans l'embarras en partant en tête-à-queue lors du second tour de formation, n'a pas repris sa position et a ainsi écopé d'une pénalité qui a privé Alfa Romeo de précieux points. Le week-end suivant, au Portugal, le Finlandais a heurté son coéquipier dans la ligne droite des stands à la fin du premier tour en cherchant à effectuer un réglage sur son volant. Enfin, il s'est rabattu contre Sebastian Vettel en fin de course en Autriche, envoyant l'Allemand et lui-même dans l'herbe à haute vitesse.

Est-ce donc la saison de trop pour Kimi Räikkönen ? Même s'il est mieux classé que Giovinazzi au championnat, il est difficile d'imaginer Alfa Romeo poursuivre l'aventure avec le Finlandais en raison des nombreux pilotes susceptibles de se retrouver sans volant en 2022. Mais d'un autre côté, il serait risqué pour la marque au Biscione de recruter un nouveau pilote ne connaissant pas la maison au moment de l'introduction du nouveau Règlement Technique de la F1.

Cette décision pourrait finalement revenir à Räikkönen, qui a révélé il y a peu que le choix de poursuivre en catégorie reine ou de raccrocher le casque à la fin de la saison était "entre [ses] mains". Alors, si le plaisir est toujours présent au moment de s'installer dans le cockpit de l'Alfa Romeo C41, il est possible que l'éternel Ice Man figure sur la photo de famille de 2022.

Statistiques

11 Grands Prix
0 victoire
0 podium
0 pole positions 
0 meilleur tour en course
2 points
2 arrivées dans les points
8 arrivées hors des points
1 abandon