La Scuderia Ferrari est tombée de haut en 2020 en réalisant sa pire saison en Formule 1 depuis 1980. Ni Charles Leclerc ni Sebastian Vettel ne sont parvenus à signer une pole position ou une victoire, et rien ne présageait une amélioration pour 2021.

Pourtant, le Cheval Cabré est partiellement parvenu à renverser la vapeur cette année. Deux pole positions ont été décrochées, et Ferrari a conquis trois podiums. Une victoire aurait pu être signée en Grande-Bretagne, Leclerc menant 50 tours au total, mais le Monégasque a été dépassé par Lewis Hamilton en fin de parcours. 

Si l'on regarde son score après onze courses en 2020, Leclerc avait certes signé plus de podiums (deux contre un seul en 2021) mais il n'occupait que le huitième rang au classement général, avec 63 points. Cette année, Leclerc est septième et compte 80 points après onze courses.

Le pilote Ferrari n'est néanmoins pas surpris par cette progression. Selon lui, elle s'explique par les efforts faits par les membres de l'équipe de Maranello l'hiver dernier. "[C'est] mieux que prévu, je pense qu'il y a beaucoup de travail derrière ça, je peux le voir à chaque fois que je vais à Maranello. Donc ce n'est pas une surprise totale", explique-t-il.

"Évidemment, il y a un grosse amélioration par rapport à l'année dernière, ce qui est génial à voir, et cela montre que notre façon de travailler est la bonne. Mais ce n'est pas fini, nous avons pour objectif de revenir au sommet. Donc oui, nous ne nous concentrons pas vraiment sur les attentes, nous nous concentrons simplement sur le travail à faire à Maranello et sur la piste, en essayant de tout maximiser, pour être de retour là où nous voulons être dès que possible."

En dépit de ses meilleures performances en 2021, le Cheval Cabré est encore loin de la lutte mêlant Red Bull et Mercedes pour le titre mondial, ce qui reste l'objectif premier du constructeur italien qui n'a plus été sacré depuis la saison 2008.

"Ce n'est pas une phase facile pour l'équipe", admet le pilote Ferrari. "Évidemment, nous essayons de tout reconstruire pour revenir au sommet le plus vite possible. C'est la première année avec Carlos [Sainz] comme coéquipier. Ça se passe très, très bien. Nous nous poussons l'un l'autre, il est très, très compétitif, ce qui est génial pour moi. Nous essayons d'utiliser cet élan pour acquérir de l'expérience et être aussi prêts que possible pour l'année prochaine, qui sera une année très importante."