La Scuderia Ferrari a réalisé à Zandvoort son meilleur démarrage depuis plusieurs mois. Dès la première séance d'essais libres du Grand Prix des Pays-Bas de F1, Charles Leclerc et Carlos Sainz ont été dans le coup en occupant les positions de tête. Troisième en EL1, Sainz a amélioré sa performance dans l'après-midi avec une deuxième place en EL2. De son côté, Leclerc a fait mieux en signant le meilleur temps de cette même séance et en étant le seul pilote de la grille à s'être aventuré sous la barre des 71 secondes au tour. 

Malgré ces performances très encourageantes pour la suite du week-end, Leclerc ne s'emballe pas. Le Monégaque estime que les temps de ses adversaires ne sont pas représentatifs. "Je pense qu'il y a encore une bonne marge de progression pour nous", avance Leclerc. "Tout se présente bien pour l'instant, mais il ne faut pas s'emballer car nous ne sommes que vendredi et je pense que nos concurrents en ont encore sous le pied."

La Scuderia a toutefois relevé un écart significatif entre son rythme sur les longs relais, très performant, et celui sur les relais plus courts. À terme, cela pourrait être un problème car une mauvaise prestation en qualifications sera difficilement rattrapable en course, Zandvoort étant un circuit particulièrement étroit.

"Pour la course, je ne pense pas qu'il y aura beaucoup de dépassements, il sera donc important d'être dans une bonne position sur la grille. Notre rythme de course n'était pas aussi bon que [lors des relais courts], donc nous allons nous concentrer là-dessus", conclut Leclerc.

Sainz, qui estime également que la concurrence cache encore son jeu, a passé une excellente journée sur les montagnes russes de Zandvoort"C'est un circuit impressionnant et différent de ce à quoi nous sommes habitués", dit-il. "C'était amusant d'essayer différentes trajectoires en EL1 dans les virages inclinés et d'attaquer un peu plus en EL2. Je me suis bien amusé aujourd'hui et l'atmosphère avec les fans près de la piste est géniale !"