Malgré un début de week-end prometteur, la Scuderia Ferrari a failli vivre un samedi cauchemardesque au Grand Prix des Pays-Bas de F1. Carlos Sainz a détruit sa monoplace dans un accident en essais libres, et son équipe a dû faire la course contre la montre pour réparer sa voiture avant le début des qualifications.

L'Espagnol a estimé qu'il avait "mérité" son accident après avoir manqué "de 20 centimètres" la trajectoire idéale. "C'est arrivé très vite", a-t-il expliqué à Motorsport.com. "Au début, je ne savais pas ce qui s'était passé. J'ai raté la corde de 20 centimètres environ, j'ai ramassé un peu de poussière et c'est suffisant pour avoir un accident sur ce circuit. C'est ce qui le rend si difficile et si agréable pour le pilote, parce que vous savez que vous ne pouvez pas commettre la moindre erreur. Je l'ai payé très cher en EL3."

Deux heures séparaient la fin de la dernière séance d'essais libres et le début des qualifications. Fort heureusement, Sainz a pu rejoindre la Q1 (tardivement) et s'est finalement qualifié en sixième position sur la grille de départ, derrière son coéquipier Charles Leclerc. Néanmoins, le pilote Ferrari a révélé qu'il était anxieux pendant les réparations.

"D'habitude, quand vous êtes dans ce genre de situation, vous avez tendance à vous mettre dans un mauvais état d'esprit, parce que vous venez d'avoir un accident et vous forcez l'équipe à faire de grosses réparations. Vous pensez que vous n'allez pas vous en sortir. Mais j'ai réussi à me reconstruire petit à petit, et j'ai fait un très bon tour en Q3 qui m'a presque permis d'entrer dans le top 5."

Charles Leclerc a pu quant à lui intégrer le top 5, le Monégasque prenant l'avantage sur Sainz pour 10 millièmes de seconde. Mais en dépit de cette victoire personnelle sur son coéquipier, Leclerc n'est pas satisfait de sa prestation à Zandvoort et espère gagner quelques positions en course.

"Je ne suis pas très satisfait des résultats", a-t-il commenté. "J'ai demandé à avoir un peu plus d'appui à l'avant en Q3, et cela nous a probablement coûté un peu de temps dans le deuxième secteur. C'est dommage. Je pense que la quatrième place était possible mais Pierre [Gasly, quatrième sur la grille] a fait un excellent travail. Nous allons essayer de le dépasser au départ."