À dix millièmes de son coéquipier en qualifications, Carlos Sainz n'a pas été en mesure de suivre le rythme de Charles Leclerc au Grand Prix des Pays-Bas de F1. En fin de parcours, l'Espagnol a été rattrapé par plusieurs pilotes dont Fernando Alonso, qui est parvenu à le déloger de la sixième place au début du dernier tour.

S'exprimant après la course, Sainz a estimé que rien d'évident ne pouvait expliquer son faible rythme en course, et seule une enquête menée à l'usine Ferrari pourrait dévoiler les raisons de cette contreperformance.

"Je ne peux pas l'expliquer", a lancé le pilote. "Toute la course a été un peu pénible pour moi, et j'étais simplement très lent, je glissais et j'abîmais les pneus. J'ai perdu le feeling que j'avais avec la voiture vendredi et samedi. Et, pour être honnête, dans les tours de mise en grille, j'avais remarqué quelque chose dont je n'étais pas vraiment satisfait, l'équilibre était assez mauvais. J'ai lutté toute la journée, et c'est quelque chose que nous allons examiner dans les prochains jours pour essayer de savoir exactement ce qui s'est passé."

Assez logiquement, les premières hypothèses de la Scuderia gravitent autour de l'accident dont a été victime Sainz lors de la troisième séance d'essais libres. Compte tenu de la petite fenêtre pour effectuer les réparations, il est possible que certains dégâts soient passés inaperçus et aient impacté le rythme du pilote sur le long terme.

Le patron de l'équipe, Mattia Binotto, a déclaré : "Nous ne savons pas encore quel était le problème, donc nous allons tout examiner sur la voiture. Pour le moment, nous n'avons pas de réponse. En ce qui concerne l'accident, je ne pense pas qu'il y ait eu des conséquences, même si Carlos n'a pas eu assez de temps de piste pour essayer de comprendre un peu plus la voiture. Nous ne pouvons pas exclure une erreur pour le moment, donc nous allons examiner attentivement toute la voiture. Je suis sûr que nous arriverons à une conclusion qui rendra la voiture meilleure lors des prochaines courses."

Sainz a ajouté : "Cela peut être dû à une seule chose ou à une multitude de petites choses. Je préfère ne pas tirer de conclusions hâtives parce que je n'en sais rien. Nous n'avons tout simplement pas regardé les données, cela va prendre quelques jours. Je suis sûr que nous allons trouver quelque chose et que nous reviendrons plus forts. Peut-être que ce n'est rien et que je dois simplement changer certaines choses. Mais il est vrai que cela a été très étrange et nous allons travailler dur pour comprendre pourquoi."