Carlos Sainz s'apprête à vivre l'un des plus beaux Grands Prix de Formule 1 de sa carrière. Ce week-end, il disputera son premier Grand Prix d'Italie avec le statut de pilote titulaire de la Scuderia Ferrari. Et même si la capacité d'accueil du circuit de Monza est limitée à 50%, de nombreux tifosi feront le déplacement et donneront de la voix pour soutenir Sainz et son coéquipier Charles Leclerc.

Et le pilote espagnol n'attendait que ça ! Sa signature avec Ferrari a peut-être été révélée en mai 2020, mais les quatre courses disputées en Italie depuis cette annonce ont toutes eu lieu à huis clos.

"Je suis un pilote Ferrari, mais je n'ai pas encore vécu l'expérience d'un pilote Ferrari", a-t-il expliqué. "Je dois être l'un des seuls pilotes Ferrari de l'Histoire à avoir mis plus d'un an à se sentir comme un pilote Ferrari ! [Le GP de Hongrie] m'a donné un aperçu avec tous ces fans. Je ne sais pas si vous avez vu mes vidéos sur Instagram, mais c'était fou. J'ai hâte d'être à Monza. Je ne sais pas à quel point ils laisseront [les fans] s'approcher de nous. Mais je pense que ça va être incroyable."

"J'ai de très bons souvenirs de l'année dernière, je pouvais déjà sentir que j'allais être un pilote Ferrari bien avant de piloter à Monza avec McLaren", a ajouté Sainz en marge du GP d'Italie. "Je pouvais sentir que la relation avec les tifosi était déjà un peu différente. Ils savaient que je venais dans l'équipe, j'ai senti un soutien supplémentaire [en 2020]. Cette année, il y a eu une nouvelle étape de franchie. Nous sommes allés hier dans le centre de Milan pour un événement et le soutien reçu en tant que pilote Ferrari était tout simplement fou."

Mais les tifosi auront également leur regard braqué sur Charles Leclerc. Le Monégasque s'engage dans son troisième Grand Prix d'Italie comme pilote Ferrari et a récemment fêté le deuxième anniversaire de son triomphe à Monza en 2019, la dernière édition avec une marrée rouge au pied du podium. Depuis, la Scuderia reste sur deux abandons, un sur problème technique et un autre sur accident. Et en dépit du regain de forme du Cheval Cabré, Sainz ne sait pas vraiment à quoi s'attendre ce week-end.

"L'année dernière, c'était probablement la course la plus difficile pour [Ferrari] en 2020, et nous savons qu'il y a encore des points faibles de la voiture de l'année dernière sur la voiture de cette année, parce que le règlement n'a pas beaucoup changé et nous n'étions pas autorisés à faire trop de changements. Je pense que la voiture devrait être meilleure que l'année dernière, et nous avons vu quelques surprises cette année."

"Par exemple, à Silverstone, nous nous attendions à souffrir et nous avons eu un très bon rythme. Et à Monaco, nous avons aussi eu une surprise. Je m'attends à ce que ce soit difficile, je pense que le top 10 va être dur à atteindre, mais nous allons faire de notre mieux avec le soutien des tifosi et de tout le monde. J'espère qu'ils nous donneront le dixième supplémentaire qui pourrait nous manquer sur ce genre de piste."

Carlos Sainz

Depuis le début de la saison, Leclerc (qui connait la maison rouge depuis des années) a eu l'avantage sur Sainz, mais souvent de peu. Aujourd'hui, le Monégasque est sixième au classement général mais ne compte que deux points et demi d'avance sur son coéquipier (89,5 points). À titre de comparaison, Sainz était huitième avec 65 points au même moment de la saison.

"J'ai vu qu'au niveau des points, c'était mon meilleur démarrage", a indiqué Sainz. "Mais comme je l'ai toujours dit avant la pause estivale, j'ai l'impression de faire de meilleures premières parties de saison en matière de performance pure. Ma troisième saison chez Toro Rosso [en 2017] a consisté à maximiser les performances de la voiture et à obtenir le meilleur résultat lors de chaque week-end."

"Aujourd'hui, j'ai plus de points parce que la voiture est plus compétitive qu'à l'époque, bien évidemment. Mais je pense que j'ai encore de la marge, et je garde un esprit critique, parce qu'en tant que pilote, vous cherchez à maximiser ce que vous pouvez faire. Voyons comment se déroule la deuxième partie de la saison, et comment je peux continuer à progresser avec l'équipe."