Chaque année, les tifosi attendent une course en particulier. Il s'agit du Grand Prix d'Italie de F1, la course à domicile de la Scuderia Ferrari. La dernière victoire du Cheval Cabré à Monza est assez récente, puisqu'elle remonte à 2019, mais les résultats ayant suivi n'ont pas été exceptionnels.

En 2020, les deux voiture de l'écurie ont abandonné après des qualifications décevantes. Charles Leclerc et Carlos Sainz auront donc à cœur de laver l'affront cette année, mais les pilotes ne sont pas optimistes et s'attendent même à vivre un week-end compliqué.

"En tant que pilote Ferrari, [Monza] est toujours un endroit très spécial, donc je suis vraiment impatient", a lancé Leclerc. "Nous avons été à Milan hier et à l'usine [de Maranello] la veille, et vous pouvez déjà sentir le soutien qui ne fera qu'augmenter avant la course. J'ai hâte d'y être, ce ne sera pas un week-end comme les autres. Sur le papier, c'est l'un des circuits les plus difficiles de l'année, mais nous allons essayer de tout donner."

La semaine dernière, à la fin du Grand Prix des Pays-Bas, Leclerc avait expliqué qu'en raison des "longues lignes droites" de Monza, la Ferrari SF21 ne pourrait pas profiter de ses qualités pour décrocher de gros points. Les pilotes Ferrari pourront néanmoins compter sur le soutien des tifosi qui seront autorisés à rejoindre les tribunes du circuit de Monza.

Interrogé sur la ferveur des supporters de la Scuderia en Italie, Leclerc a indiqué que Ferrari recevait "tellement de soutien partout où nous allons et nous pouvons le sentir. Mais en venant en Italie, c'est tout simplement différent. Même en quittant l'hôtel ce matin, il y avait des centaines de personnes qui nous attendaient et c'était tellement agréable de voir et de sentir autant de soutien. C'est vraiment très spécial."