Carlos Sainz avait prédit de bonnes performances au Grand Prix de Russie lors de la conférence de presse du jeudi et, visiblement, l'Espagnol a vu juste : la première journée d'essais de la Scuderia Ferrari a été très encourageante, Charles Leclerc ayant décroché le quatrième temps en EL1 et Sainz le septième chrono en EL2.

Le pilote espagnol se sent nettement plus à l'aise qu'au GP d'Italie, au cours duquel il avait connu un accident, mais estime qu'il existe encore une marge de progression. La météo ne joue pas en sa faveur toutefois, des averses pourraient s'abattre demain sur le circuit de Sotchi et conduire à l'annulation des EL3 et des qualifications.

"Dans l'ensemble [c'est] un vendredi positif pour nous", indique-t-il. "L'équilibre est bon et la voiture se comporte un peu mieux sur ce type de piste. Il y a encore beaucoup de travail à faire sur les longs relais car il semble qu'il y ait un peu de graining sur le train avant. J'espère que nous pourrons trouver un moyen de régler ce problème pour demain, même si la pluie est annoncée. Nous verrons bien."

Il y a de fortes chances de voir les deux pilotes Ferrari aux deux extrémités de la grille puisque Charles Leclerc est condamné à s'élancer sur la dernière ligne après l'installation d'un quatrième moteur, ce qui enfreint le règlement. Par conséquent, la priorité du Monégasque s'est portée sur les simulations de relais de course. Notons que contrairement à son coéquipier, Leclerc n'a pas été touché par des problèmes de graining.

"Nous avons mené des programmes différents sur les deux voitures aujourd'hui, je me suis concentré sur la simulation de course plutôt que sur le rythme en qualifications car je partirai du fond de la grille dimanche", commente le pilote Ferrari. "L'évolution de la piste a été assez significative au cours de la journée. Elle était très glissante ce matin puis s'est améliorée au fil des tours. Le graining n'a pas été un problème, ce qui est positif."