Dimanche, au Grand Prix de Russie, Carlos Sainz a décroché son troisième podium de l'année, une performance que l'Espagnol n'avait jamais réalisée auparavant. S'étant payé le luxe de mener les débats dans les premiers tours, le pilote Ferrari a profité de la pluie en fin de parcours pour remonter jusqu'à la troisième place.

Il est certain que ce nouveau podium lui fait un grand bien compte tenu de ses débuts difficiles avec le Cheval Cabré. Désormais sixième du championnat avec 8,5 points d'avance sur son coéquipier Charles Leclerc, Sainz a affirmé avoir réalisé au Grand Prix de Russie son meilleur week-end avec Ferrari.

"Mon week-end a été très bon dès les essais et surtout en Q3", a indiqué Sainz. "Mon départ a été bon et j'ai bien géré le rythme dans des conditions très difficiles. Je ne vais pas mentir, je suis fier de ce week-end. Je pense que l'équipe a aussi fait du très bon travail en choisissant le bon moment pour les arrêts au stand : chausser les pneus tendres [en qualifications] et les pneus intermédiaires [en course]. Dans l'ensemble, je pense que ça a été mon meilleur week-end avec Ferrari."

Mais la position finale de Sainz aurait été plus modeste si la pluie n'était pas tombée en fin de course. Avant les premières gouttes, Sainz avait été dépossédé de la première place puis éjecté du top 3 par Sergio Pérez. Et, à la grande surprise de l'Espagnol, son équipe l'avait même informé qu'il se battait pour la cinquième place.

"Après avoir mené la course, j'étais certain de me battre au moins pour le podium", a-t-il poursuivi. "Je ne connaissais pas les positions exactes des autres [pilotes] sur la piste mais je savais que j'avais fait mon arrêt et que je n'allais pas être overcuté. Le rythme était bon. Peut-être que nos simulations ont évoqué [une arrivée en cinquième place] parce que tout le monde allait passer les pneus mediums à la fin, nous aurions été une proie facile."