Carlos Sainz, nouvelle recrue de la Scuderia Ferrari en Formule 1, connait une excellente première saison avec le Cheval Cabré. L'Espagnol a marqué 112,5 points, est monté sur trois podiums et devance actuellement son coéquipier Charles Leclerc au classement général (104 points et un podium pour le Monégasque).

Le dernier podium de Sainz date du Grand Prix le plus récent, en Russie. Lors de ce week-end, le pilote Ferrari a signé son meilleur résultat en qualifications (une deuxième place) et a mené les douze premiers tours de course. Mais l'année de Sainz a également été composée de moments difficiles, dont trois accidents au cours des cinq derniers Grands Prix.

Selon l'Espagnol, ces accidents ont reflété le manque de confiance qu'il pouvait ressentir au volant de la SF21, ce qui l'a poussé à revoir sa méthode de travail.

"J'imagine que depuis l'extérieur, on remarque que je ne suis pas 100% à l'aise avec la voiture", a déclaré Sainz. "Je ne veux pas parler des crashs, mais je n'ai jamais eu d'accident dans ma carrière. Je ne suis pas ce genre de pilote mais, pour une raison qui m'échappe, il y a eu quelques crashs qui ont montré que je ne comprenais pas totalement la voiture."

"[Au GP de Russie], j'ai fait l'effort d'y aller étape par étape dès les essais libres pour être très rapide au moment où il faut l'être, plutôt que d'être très rapide dès le début, en EL1. Ça a bien marché, ça m'a mis en confiance. J'ai été rapide tout le week-end et je me suis senti à l'aise."

Depuis son arrivée à Maranello, Sainz a toujours expliqué qu'il considérait la saison 2021 comme une année d'apprentissage. Néanmoins, il s'est réjoui des opportunités saisies par le Cheval Cabré pour monter sur le podium à Monaco, en Grande-Bretagne, en Hongrie et en Russie.

"Nous avons saisi des opportunités pour décrocher ces podiums", a-t-il commenté. "Nous capitalisons sur les opportunités qui se présentent. C'est un bon signe, c'est le signe que l'équipe est au rendez-vous dans les moments cruciaux et lorsqu'elle est sous pression."