Pendant la Seconde Guerre mondiale, entre 1942 et 1943, le gouvernement italien adopte une loi sur la décentralisation industrielle. À cette époque, les usines sont la cible de bombardements alliés et celles-ci se situent majoritairement en ville. Les déplacer hors des zones peuplées permet donc d'assurer une plus grande sécurité. 

C'est précisément pour cette raison que la firme Auto Avio Costruzioni, initialement basée à Viale Trento e Trieste, à Modène, tente d'abord de s'installer à Carpi, lieu de naissance du père d'Enzo Ferrari. Mais après le refus des autorités, le Drake décide de regarder vers le sud de Modène, à Maranello

La création d'Auto Avio

Auto Avio Costruzioni est un nom peu connu, pourtant l'entreprise est particulièrement importante dans l'histoire de Ferrari puisqu'elle fait office de pont entre les activités sportives d'Enzo Ferrari et la construction de ses propres voitures de route. 

En Europe, la guerre éclate en septembre 1939, au moment où Alfa Romeo libère Ferrari de son contrat à condition de ne pas construire ou donner son nom à une voiture pendant les quatre années suivantes. Un mois plus tard, cependant, le fondateur de ce qui allait devenir le Cheval Cabré enregistre la société Auto Avio Costruzioni, qui s'occupe en partie de la construction de pièces pour avions.

Ferrari
Ferrari

Au printemps 1940, Ferrari construit sa première voiture, l'AAC 815. Deux exemplaires sont vendus à des pilotes pour les Mille Miglia 1940. Aucun équipage ne parvient à terminer l'épreuve mais les débuts sont prometteurs puisqu'ils étaient en tête de leur catégorie avant d'abandonner. 

Mais la guerre s'intensifie, ce qui oblige Ferrari, comme d'autres constructeurs, à fermer pendant un certain temps. Auto Avio poursuit toutefois ses activités de fabrication de pièces. En 1942, l'entreprise est déclarée essentielle à l'effort de guerre, c'est à ce moment que débute le voyage vers Maranello.

Et depuis 1947, cette petite ville d'Émilie-Romagne voit rouler les plus belles voitures du monde.