La Scuderia Ferrari démarre sur les chapeaux de roue en Turquie ! Pour le seizième Grand Prix de F1 de la saison, Charles Leclerc a été très compétitif en essais libres. Le pilote du Cheval Cabré a terminé la séance du matin à la troisième place, derrière Lewis Hamilton et Max Verstappen, et s'est même permis de se placer devant le Néerlandais dans l'après-midi.

Avec Hamilton, Leclerc a été le seul pilote à s'aventurer dans les 1'23 au tour et a été aussi rapide que le Britannique sur les longs relais. Malgré ces excellentes performances, le Monégasque ne se laisse pas déconcentrer et s'attend à voir les Mercedes et les Red Bull truster les premières places.

"Le feeling a été bon pendant toute la journée mais il ne faut pas s'emballer car les top teams cachent leur jeu", a indiqué Leclerc. "[Le rythme] avec le plein d'essence est prometteur. Tout est positif pour le moment mais nous ne sommes que vendredi. Pour le moment, je veux garder la tête dans le guidon et travailler dur pour que nous ayons une voiture parfaite au moment des qualifications." 

Ce week-end, le pilote monégasque pourrait recevoir un coup de pouce venu du ciel : les dernières prévisions météo annoncent de la pluie pour samedi et dimanche, un temps particulièrement apprécié par la Scuderia, même si Leclerc espère voir des averses à faible intensité.

"S'il pleut, nous verrons", a-t-il ajouté. "Nous avons déjà été très compétitifs sous la pluie, avec les intermédiaires, comme ici [en Turquie] l'an passé. C'est un petit peu plus difficile avec les [pneus] pluie, donc attendons de voir l'intensité des averses."

De l'autre côté du garage Ferrari, Sainz a dû se familiariser de nouveau avec le circuit turc. Désormais plus adhérente, la piste offre aux pilotes la possibilité d'écraser davantage la pédale d'accélérateur et de prendre les virages à plus haute vitesse. Pour preuve, Hamilton a battu dès les EL1 le record du circuit, vieux de 16 ans.

"C'est un circuit différent et une expérience différente", a déclaré l'Espagnol. "Le niveau d'adhérence est probablement l'un des plus élevés de la saison. Je félicite ceux qui ont été impliqués dans le nettoyage de la piste, c'est une étape dans la bonne direction. C'est dément de piloter une F1 ici avec ce niveau de grip. Les vitesses d'aujourd'hui ont montré que c'était un super circuit."

Sainz prendra le départ de la course en fond de grille à la suite d'un changement de moteur. Le pilote Ferrari n'est d'ailleurs pas le seul à être pénalisé puisque Hamilton monte lui aussi un quatrième moteur, ce qui laisse entrevoir la possibilité d'un podium pour Leclerc. Conscient de l'opportunité qui se présente chez Ferrari ce week-end, Sainz est assez déçu de ne pas pouvoir être dans le match aux avant-postes.

"Je suis enthousiaste mais peut-être un peu moins maintenant que j'ai vu [le rythme] de Charles avec peu d'essence, il peut se battre pour le podium", a-t-il pesté. "Alors je regrette un peu le fait que je ne serai pas au rendez-vous samedi et dimanche, à moins que je fasse une grande remontée mais j'en doute. Ça me déprime un peu, j'aimerais être à son niveau et me battre pour les meilleures places compte tenu du niveau de la voiture ce week-end."