En raison d'une saison 2020 particulièrement difficile, la Scuderia Ferrari a revu ses objectifs à la baisse cette année en F1. Limitée par la stabilité règlementaire, l'écurie italienne avait une marge de manœuvre réduite cet hiver, par conséquent elle ne s'attendait pas à combler son retard. Pourtant, le Cheval Cabré y est presque parvenu en 2021.

Ensemble, Charles Leclerc et Carlos Sainz ont décroché deux pole positions, sont montés sur quatre podiums et ont récolté 232,5 points. Ces résultats placent la Scuderia à la quatrième place du classement général, à 7,5 unités de McLaren. Tout au long de l'année, les membres de Ferrari ont répété qu'ils ne visaient pas cette troisième position, pourtant leur monoplace est suffisamment compétitive pour déloger le rival britannique. Mattia Binotto s'en est rendu compte et a donc revu ses plans.

"[La troisième place] est un objectif que nous avons évoqué au sein de l'équipe", a-t-il commenté. "Je pense que tout le monde est d'accord à ce sujet. Ce serait bien de finir troisième. Je pense que même en travaillant avec un objectif clair d'ici la fin de cette saison, nous sommes sous pression et c'est important pour nous. Donc oui, nous comptons finir troisième, ou notre objectif est d'occuper cette position à la fin de l'année."

Pour ce faire, le Cheval Cabré a anticipé l'arrivée de son nouveau système hybride, qui fait partie de l'unité de puissance. Et comme l'a expliqué Carlos Sainz, les performances du nouveau moteur de la Scuderia semblent apporter satisfaction.

"Comme vous avez pu le voir [au GP de Turquie], nous étions plus rapides que McLaren", a déclaré le pilote Ferrari. "À Sotchi, ils étaient plus rapides que nous. Donc je pense que ça va alterner jusqu'à la fin de l'année. Ce [nouveau] moteur devrait nous donner la possibilité de nous rapprocher [de McLaren] sur les circuits où nous sommes en retrait, et d'être encore plus en avance sur les circuits où nous sommes performants. [En Turquie], nous avons déjà réussi à réduire notre retard de 10 points, ce qui est assez important. Avec six courses restantes, tout peut arriver."