La Scuderia Ferrari a donné le coup d'envoi de son week-end aux États-Unis d'une excellente façon. Charles Leclerc et Carlos Sainz ont accroché le top 5 en EL1 et le top 10 en EL2, signant des temps compétitifs avec les pneus tendres et mediums.

Quatrième dans la première séance du vendredi, à 1,4 seconde du meilleur temps de Valtteri Bottas, Leclerc s'est fait une petite frayeur en sortant de la piste dans l'enchaînement de virages rapides du premier secteur. Le Monégasque et son coéquipier ont alors pointé du doigt le comportement difficile de la SF21.

Lors de la deuxième séance, Leclerc a réduit l'écart à 0,6 seconde sur le meilleur temps. Et avec la pénalité de cinq places sur la grille infligée à Valtteri Bottas pour un changement de moteur, l'opportunité de se qualifier sur les trois premières lignes à Austin se dessine. Mais avant de penser aux qualifications, il faut tout d'abord maîtriser la dégradation des pneus, assez élevée sur ce circuit.

"Nous avons suivi le programme en testant un peu tout", a expliqué Leclerc. "Les bosses sur la piste était un challenge car elles ont rendu le pilotage très difficile. Avec des températures assez élevées, la gestion des pneus a été un facteur clé. Les pneus ont surchauffé, surtout dans le troisième secteur. Il fallait trouver le juste milieu entre attaquer dans le premier secteur et perdre du temps dans le dernier, ou économiser les pneus au début du tour pour être plus rapide à la fin."

À deux dixièmes de Leclerc en EL1, Carlos Sainz a encore perdu du terrain en EL2, l'écart passant à quatre dixièmes. Le meilleur tour de l'Espagnol lors de la deuxième séance n'était pas parfait toutefois, Sainz ayant été gêné dans le dernier secteur par des pilotes au ralenti.

"Nous avons testé plusieurs réglages et nous nous sommes améliorés entre les EL1 et les EL2", a-t-il indiqué. "Dans l'ensemble, je suis satisfait de notre vendredi, le rythme est prometteur si l'on prend en compte le trafic qui m'a gêné lorsque j'ai réalisé mon meilleur tour. Les fortes températures ont évidemment eu un impact sur les longs relais, les [pneus] tendres se sont rapidement dégradés. Cela pourrait compliquer les choses pour dimanche, donc il faudra surveiller cela."