À la veille du coup d'envoi du Grand Prix des États-Unis de F1, la Scuderia Ferrari n'était pas particulièrement optimiste. Pourtant, Charles Leclerc et Carlos Sainz ont été très performants en qualifications, assurant les premières places derrière le quatuor Verstappen-Pérez-Hamilton-Bottas.

Et compte tenu de la pénalité de Bottas pour un changement de moteur, Leclerc et Sainz gagnent une position sur la grille. Le mieux placé des deux, Leclerc, s'élancera quatrième mais passera aussi du mauvais côté de la piste. En dépit de ce cadeau quelque peu empoisonné, le pilote Ferrari est satisfait de cette position.

"Très heureux de cette journée, même si j'étais assez satisfait de ma cinquième place parce que le quatrième emplacement a moins de grip", a déclaré Leclerc. "Mais ce n'est pas grave, je le prends volontiers. Cela n'a pas été un jour facile mais la conclusion a été superbe."

La journée du Monégasque n'a pas été facile car elle a très mal commencé. Lors de la dernière séance d'essais libres, Leclerc était en difficulté au volant de la SF21. À plusieurs reprises, le pilote a été aperçu en glissade à divers endroits de la piste, ce qui a eu pour effet de briser la confiance qu'il avait placée dans sa monoplace. Il n'a pu la retrouver qu'au moment des qualifications.

"En EL3, j'ai perdu en confiance, surtout lors du second relais, lorsque je perdais l'arrière à peu près partout. Et ensuite, au fil des qualifications, j'ai de nouveau retrouvé cette confiance. Donc je suis vraiment très heureux", a ajouté Leclerc.

En Q2, la Scuderia a divisé sa stratégie, laissant Leclerc en piste avec les pneus mediums et Sainz avec les pneus tendres, plus performants mais moins endurants. Les deux hommes sont parvenus à se hisser en Q3, ce qui signifie qu'ils utiliseront ces mêmes gommes au départ de la course.

"Pour être honnête, parce que j'avais un peu de mal en Q1, nous avons passé le medium assez tôt et ensuite nous avons fait un tour avec les tendres", a expliqué le pilote Ferrari. "Je crois que Carlos était certain qu'il pouvait faire son temps sur une deuxième tentative avec le medium [l'Espagnol n'y est pas parvenu, ndlr]. De mon côté, j'ai gagné en confiance en Q2 et j'ai parfaitement réussi mon premier tour. Nous avons pu passer en Q3 avec les mediums, ce qui était une bonne surprise."

Propos recueillis par Adam Cooper